Un nouveau type d’incivilité ?

Download PDF

pot d'echappementCe matin je roulais tranquillement derrière Martiques à environ 50cm du bas côté (en herbe) sur une route d’environ 6 mètres de large.

Une voiture arrive en face de moi et j’entends un peu plus loin derrière moi quelques moteurs. Une circulation tout à fait normale.

La voiture qui arrive en face passe mais oblige les véhicules derrière moi à ralentir. Je dis bien ralentir mais en aucun cas se mettre derrière moi à ma vitesse.

Les deux premières voitures arrivant derrière moi passent à environ 60-70km/h je pense en quatrième vitesse en respectant les distances de sécurité.

La troisième voiture passe sans problème en respectant les distances de sécurité mais à peine suis-je dépassé qu’il rétrograde en faisant ronfler son moteur et en laissant un panache de fumée noire juste devant moi. Ce fut un acte délibéré car il n’y avait aucune raison de rétrograder à cet endroit.

Je me mets en apnée pour passer et me planque dans mon tour de cou pour éviter de respirer un peu trop cette fumée.

Je ne sais pas si vous avez déjà été victime d’un tel comportement mais pour moi c’est une première.

Décidément je ne comprendrai jamais certains automobilistes…

Reconnaissance de GFNY Ventoux – première partie de la cyclo

Download PDF

Ce samedi 12 novembre 2016, nous sommes allés faire une petite reconnaissance du parcours de la GFNY ventoux qui aura lieu le 25 juin 2017. Quand je dis nous, c’est que j’y suis allé avec ma femme car elle s’est engagée sur le parcours de 78km. Ce sera sa première cyclosportive, ça se salue et s’encourage Wink !

Le départ s’effectue depuis Vaison la Romaine. Et oui, je sacrifie à mon habitude. J’ai pris la voiture et ne pars pas de mon lieu de résidence. Une sortie vélo avec madame, ça les vaut bien non ? Wink

Nous partons donc à 7h50 de Vaison (température de 5°C avec un vent qui pique) en direction de Puyméras puis Faucon. Je sens que ça monte mais ça passe bien mieux que dans mes souvenir. Je crois que j’ai progressé depuis la dernière fois que je suis passé ici…

Faucon
Une fois Mollans-sur-Ouvèze passé, il faut maintenant s’atteler au col de Veaux. Ce col n’est pas bien haut (386m) mais il est usant. Je ne me fais pas de soucis en ce qui me concerne mais pour ma femme, je sais que ce passage sera délicat le jour J. Non pas qu’elle ne pourra pas y monter (pour ça, ça ira) mais surtout il faut qu’elle monte sans laisser trop de forces. En haut, je m’aperçois que ça va. Elle a bien géré sa montée sans trop entamer ses forces. C’est cool, elle progresse énormément et vite.

La descente est très fraîche et la sueur a mouillé les vêtements. J’essaie de ne pas prendre froid et de profite à fond de tous les rayons du soleil qui tend à disparaître derrière un voile nuageux.

Ensuite nous déroulons jusqu’à un kilomètre de Brantes. En effet, pour arriver à Brantes, il faut bien monter et en plus ça continue jusqu’au col des aires culminant à 648m. Nous effectuons la montée au train même si je pars un peu au pied de la montée puis fais demi-tour et rejoins ma femme (faire le labrador Wink ). Le soleil disparaît complètement et la température ressentie descend énormément d’autant plus que le vent s’intensifie. La descente sur Savoillan est difficile et je compte énormément sur la montée sur Montbrun-les-bains puis Aurel pour nous réchauffer avec une bonne tasse de café ou de chocolat au relais du mont Ventoux. Nous arrivons bien à Aurel et nous trouvons bien le relais mais pas de bol, il est fermé…

Heureusement nous trouvons les toilettes publiques et le soleil se montre. Il ne reste plus qu’à se mettre à l’abri du vent et manger un bout en se réchauffant un peu puis reprendre la route en sens inverse.

La descente depuis Aurel se fait vent de face. Un vent glacial qui nous gel sur les pédales (au moins on ne tombera pas du vélo Wink ) !

Nous évitons le col des aires en prenant la direction de Savoillan. Ce qui nous fait du bien c’est de descendre et surtout le soleil qui sort de derrière la couverture nuageuse. Ces conditions nous permettent de nous refaire une santé avant la remontée sur le col de Veaux. Là, c’est plus difficile pour ma femme qui flirte à ce moment là avec la distance la plus grande qu’elle n’a jamais faite. Un arrêt récupération s’impose pour finir la sortir dans de bonnes conditions.

Col de Veaux - arrêt

Nous reprenons ensuite notre route sous le soleil. En bas du col de Veaux nous prenons la direction de Faucon puis nous rentrons à Vaison-la-romaine. Une fois à la voiture, ma femme signe le plus long parcours de sa vie vélocipédique avec un 90km pas si facile que ça (le dénivelé).

Content d’avoir partagé ce moment avec elle en reconnaissance de la première partie de la cyclosportive du 25 juin 2017 (GFNY Ventoux).

Le parcours (en ayant fait le labrador Wink )

Paris et cyclisme

Download PDF

cyclingcolorEn déplacement sur Paris, je suis étonné de voir le nombre de vélos circuler matin et soir.

Non pas que cela m’étonne vraiment (et oui je suis l’actualité du vélo quand même) mais m’interpelle.

Ce matin je n’ai pu m’empêcher de penser à mes discussions de 2011 où je résidais en région parisienne et que je me déplaçais presque uniquement avec mon vélo pour des trajets inférieures à 10km.

A cette époque mes collègues et mêmes d’autres personnes me regardaient bizarrement alors qu’aujourd’hui personne ne semble remettre en cause la circulation en vélo pour ce type de trajet.

J’observe donc un progrès. Un progrès au niveau du nombre de déplacements effectués mais surtout au niveau des mentalités de la population. Il semble qu’aujourd’hui, le cycliste du quotidien, le velotafeur, ne soit plus trop regardé comme un illuminé-écolo-sportif…

Cela me fait plaisir de voir que le vélo prend (retrouve ?) une place normale dans le paysage urbain mais aussi dans les esprits. Peut-être que l’évolution des mentalités fera qu’un accident de velotaf (sans dommages corporels importants) soit considéré comme un accident du travail et enfin pris en compte par les administrations en charge du traitement de ces dossiers…

Fréquence de remplacement de la chaîne et de la cassette

Download PDF

chaine-velo2Lorsque je discute mécanique, une question revient souvent : quand dois-je changer ma chaîne de vélo ?

La réponse n’est pas simple mais mes lectures et mon expérience semblent converger vers une règle.

Avant tout il faut préciser que la durée de vie des pièces d’usure sur le vélo dépendent énormément de leur qualité et j’ai pu noter que les pièces d’entrée de gamme ont généralement une durée de vie inférieur à celles de moyenne de gamme. Pas la peine de chasser sur les terres du haut de gamme sauf si vous voulez vous faire plaisir ou que vous chassiez les grammes car la durée de vie des pièces n’est pas supérieure. La qualité du haut de gamme se cache ailleurs…

Le choix judicieux (selon moi) : le moyenne gamme !

Concernant la chaîne, ma première recommandation est d’utiliser un testeur de longueur de chaîne. Il en existe plusieurs modèles mais le testeur VAR ci-dessous me rend le service attendu depuis pas mal de temps maintenant.

Testeur de chaîne VAR
Testeur de chaîne VAR

 

Lorsque le testeur me dit de changer alors je change…

J’ai pu observer un allongement de quasiment un demi-maillon :

Les deux chaînes sont alignées
Les deux chaînes sont alignées
On voit le décalage d'un demi-maillon
On voit le décalage d’un demi-maillon

Mes lectures et mon expérience m’amènent à avoir une idée de la distance qu’une chaîne peut supporter. En moyenne je change de chaîne tous les 3000km. Cela peut être un peu plus ou un peu moins en fonction de la pratique (montagne, plat,…) et de l’attention portée à l’entretien. Le juge de paix est le testeur présenté ci-dessus !

En ce qui concerne la cassette, elle a une durée de vie d’à peu près deux chaînes. Je reviendrai avec des photos de cassette usée et de cassette neuve dans un prochain article.

Si vous avez d’autres conseils n’hésitez pas à partager votre expérience ici même…

Premier piratage

Download PDF

geolocalisation-lemonde-webandluxe-blogCela fait maintenant un bout de temps que je tiens ce blog et c’est la première fois que je me fais pirater.

Je ne sais si vous avez eu le temps de voir le blog avec un affichage ne correspondant pas au contenu habituel.

J’en suis désolé mais des petits malins ont certainement utilisé une faille d’un plugin (supprimé si c’est bien celui que j’ai repéré) ou alors utilisé un mot de passe « faible » (et oui ça m’arrive aussi) pour s’insérer dans le blog et faire ce qu’on appelle un « défaçage ».

J’ai téléchargé les logs HTTP d’hier et les logs FTP de 2016 ont disparu. Je vais analyser les logs HTTP mais après une lecture transversale une activité me semble suspecte avec un upload de fichiers via un système d’exploitation et un navigateur que je n’utilise pas…

Je verrai ce que je peux trouver et documenterai au maximum. Si je peux me protéger le ferez et documenterai ici même si le public visé par le blog n’est pas là pour ça et aimerait voir plus d’articles de vélo…

Mais ça pourrait servir à quelqu’un, on ne sait jamais.

Outre l’aspect un peu technique évoqué ci-dessus, je trouve déplorable les actions de ce genre qui parasitent un blog sportif qui me semble sous le signe de l’ouverture aux autres, du partage et plus généralement de la joie de vivre.

Bref, un peu dégoûté même s’il fallait que ça arrive un jour…

Tout le monde à vélo !

Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :