8 juillet 2012, une feuille de route

Download PDF

Je viens juste de créer le parcours sur Openrunner de ma futur virée le 8 juillet 2012. Cela va me permettre de réellement créer mon parcours horaire grâce à la capacité qui m’est offerte d’intégrer le parcours dans mon blog.

Je pourrai ainsi facilement comparer le kilométrage, le dénivelé mais aussi voir le positionnement des points de ravitaillement. Bref un gros travail de préparation qui devrait me mener à la mise au point d’une feuille de route que je collerai sur mon cadre la veille du jour  ‘J’. Tout ce travail me permettra aussi de préparer les ravitaillement en définissant très précisément ce que je mangerai, ce que je boirai,…

Bref, tout un tas de petits détails qui, j’espère, feront que j’aborderai l’épreuve détendu et sans appréhensions, ce qui me permettra d’en profiter un maximum. Ce n’est pas tous les jours qu’on a une route entièrement sécurisée pour rouler ;-P

6 réflexions au sujet de « 8 juillet 2012, une feuille de route »

  1. Presque 5000 m D+ pour 150 km …. joli ! Le seul truc approchant que j’ai fait était de gravir à la suite les 3 routes de Chamrousse … même distance mais que 4000 m D+ !
    Sur ton parcours je ne connais que le Glandon et la croix de fer.
    La fin du Glandon, très raide, je l’appréhendais … et en fait j’ai beaucoup aimé . Ensuite les 3 km pour aller à la croix de fer, à côté d’en dessous, c’est velours !

    1. Bonjour Brigitte,
      Oui beau défi que je vais essayer de relever. Je suis assez serein car je sais que je ne gagnerai pas…
      J’ai bien un objectif, 8h00 serait très bien, mais si je mets 10h00 c’est pas grave du moment que j’arrive.
      Vélo plaisir, tel est la devise que j’ai apprise de quelqu’un que tu connais bien Wink
      Bon weekend

  2. Salut Laurent,

    Plus je regarde le parcours plus j’ai peur !! lol J’ai pas encore fait une sortie à plus de 100 kms !! J’ai prévu de faire la limousine, le 2 juin pour m’entrainer, 160 kms avec 2000 D+.

    En tout cas bon courage pour dimanche.

    1. Salut Nicolas,
      Le parcours ne me fait pas peur même s’il est difficile. Ce qui me fait le plus peur c’est le chronomètre qui tourne mais ma réelle frayeur est la voiture balais.
      J’ai toujours la hantise de la voir me dépasser et me dire : aller hop, on arrête…
      J’espère pouvoir finir et le temps sera à coup sûr un bonus.
      Bon weekend

    2. J’ai oublié, je n’ai qu’un 100km à mon actif et c’était plat, alors dit toi qu’on est dans le même wagon sauf que j’ai l’impression que tu roules plus que moi ;-P

  3. La préparation, c’est vraiment très important ! Si tu as repéré à l’avance, via Google Maps et Google Street View les endroits stratégiques du parcours (croisements, changements de route, descentes) ça te permet de ne penser plus qu’au vélo et d’être bien plus serein pendant l’épreuve.

    Personnellement, j’attache beaucoup d’importance au repérage des différentes épingles des descentes, aux 500 derniers mètres de montée, et aux changements de direction du parcours. Si tu sais à l’avance que l’épingle se referme, si tu sais à l’avance que le sommet n’est plus qu’à 250m, et si tu sais à l’avance qu’il y a un gros ilôt directionnel au milieu du carrefour … tu effectue le parcours avec beaucoup moins d’appréhension, et tu ne perds pas d’énergie à stresser sur le vélo en ne sachant pas ce qui va se présenter sous tes roues.

    Il n’est pas rare que je fasse le parcours intégral via Google Street View avant une course que je ne connais pas.

    Bonne préparation.

Laisser un commentaire