Archives de catégorie : Tests

Roues Makadamm Fusion 38 à pneu

Download PDF

MakadammCela faisait un moment que j’avais envie d’investir dans une bonne paire de roues. C’est chose faite. Mon choix s’est arrêté sur les roues Makadamm Fusion 38 à pneu. Makadamm est une marque que j’ai découvert l’année dernière lors de ma participation à l’Ariégeoise.

Je profite donc de mon investissement pour vous faire partager ce que j’ai découvert.

La description de la société est tirée de la page Facebook.

La société

Makadamm est une société de montage artisanal de roues vélo créée en 2010. Les informations commerciales sont les suivantes :

Domiciliation

Impasse des Tourterelles
Plaisance-Du-Touch, Midi-Pyrenees, France
Téléphone 06 10 89 54 79
Courrier électronique contact@makadamm.fr

Ouverture

lundi au vendredi de 08:30 à 18:30

Brève description

Les roues de route MaKadamm sont configurables selon vos choix !
Nous assemblons en France à Toulouse, des roues haut de gamme en alu et carbone.

Longue description

Le montage des roues artisanales?! C’est l’adaptation de vos envies comme la rigidité, confort, hauteur de jantes, couleurs, prix etc… L’adaptation à vos besoins et l’écoute d’un professionnel pour tailler une roue à votre poids et votre mesure. Après avoir goûté au travail artisanal, vous ne porterez plus le regard sur une paire de roues industrielles !

Le matériel

Mon choix s’est fait en fonction de la technologie de roue mais surtout en fonction de mon budget. J’ai donc choisi les roues Fusion 38. Des roues aluminium carbone pas trop hautes qui permettent de passer en montagne tout en apportant de la rigidité et de l’aérodynamisme sur le plat. Je pense que c’est un bon compromis correspondant à ma pratique cycliste.

Les roues sont livrées avec les blocages de roue, les fonds de jante. Il ne reste plus qu’à choisir les chambres à air, les pneus et la cassette. Pour ma part j’ai décidé d’opter pour une cassette SHIMANO ULTEGRA CS-6700, des chambres à air HUTCHINSON standard 700×20/25C avec une valve de 60mm et des pneus SCHWALBE DURANO DD 700x25c Souple.

A la livraison

La livraison est ultra rapide grâce au service chronopost. J’ai reçu un colis en parfait état et à l’ouverture les roues étaient très bien protégées par du papier bulles et calées grâce à des morceaux de carton intégrés au carton d’emballage. Les roues ne risquent pas d’être endommagées ou alors c’est que la chronopost y aura mis du sien…

Voici le matériel une fois sorti du carton.

Makadamm Fusion 38 - à la livraison
Makadamm Fusion 38 – à la livraison

 La technique

Au niveau de la technique je ne parlerai que du poids. Une photo valant mieux qu’un long discours je vous laisse regarder.

Makadamm Fusion 38 - blocage de roues
Makadamm Fusion 38 – blocages de roues
Makadamm Fusion 38 - poids roue avant
Makadamm Fusion 38 – Roue avant : 657g
Roue arrière :
Makadamm Fusion 38 – Roue arrière : 815g
Roue arrière complètement montée :
Makadamm Fusion 38 – Roue arrière complètement montée : 1410g
Makadamm Fusion 38 - poids roue avant montée
Makadamm Fusion 38 – roue avant complètement montée : 1045g

Je trouve le poids de l’ensemble roue avant + roue arrière très bon : 657+815 = 1472g

Si on enlève les 47g des fonds de jante et les 40g des blocages de roues on obtient un poids de 1385g, ce qui est moins qu’annoncé sur le site (1420g). Une bonne surprise pour les chasseurs de grammes même si c’est loin d’être mon cas Wink.

L’impression

Finitions du carbone

Je suis extrêmement impressionné par la qualité du carbone et de la manière dont le carbone et l’aluminium sont “liés”. Quand on connaît la difficulté de réaliser des roues aluminium-carbone, il est facile de voir que les roues Makadamm sont des roues haut gamme et qu’un souci particulier est apporté à toutes les finitions.

Finition de la piste de freinage

Les pistes de freinage m’ont l’air aussi très correctes. La finition est exemplaire et là encore c’est digne du haut de gamme de bien des marques.

Les couleurs

Avant tout, il faut préciser ici que les roues Makadamm sont des roues faites sur mesure selon vos désirs. Vous choisissez donc les couleurs et vous êtes le/la seul(e) responsable du choix des couleurs et du rendu. Pour ma part j’adore les inscriptions en noir sur le carbone (noir) avec des tons différents et les lettres rouges. J’adore aussi le petit drapeau français qui montre qu’on fait du matériel de bonne qualité dans notre pays.

Je pense que mon vélo aura une autre tête avec ces roues (il y aura certainement une photo d’ici peu sur le blog Wink ).

conformité à la demande

Rien à dire. Ce que j’ai reçu est 100% conforme à ce que j’ai commandé, des produits qui respirent la qualité !

Impression qui se dégage à réception des roues

A réception d’un matériel, peut-être avez-vous déjà eu cette impression que vous allez gagner plusieurs kilomètres par heure rien qu’en l’installant sur le vélo ?

Et bien c’est l’impression que j’ai eu en recevant ces roues même s’il est clair qu’il va falloir toujours appuyer sur les pédales pour avancer Wink.

Mais quel beau matériel…

Le montage

La cassette

Un jeu d’enfant pour monter la cassette. J’avais déjà réalisé un tutoriel pour le montage d’une cassette SHIMANO ou SRAM. Il n’y a qu’à suivre, c’est exactement pareil pour les roues Makadamm Wink

La chambre à air

J’ai choisis de monter des chambres à air HUTCHINSON 700*25 avec une longueur de valve de 60mm.

Les pneus

Pour ces roues, j’ai choisi de monter des pneus SCHWALBE DURANO DD. Il me semble que c’est un très bon compromis entre la longévité, la résistance à la crevaison et le prix même s’ils sont un peu plus lourds que d’autres pneus. Peut-être y aura-t-il un article sur le test de ce pneus dans quelque temps…

Le montage sur le vélo

Lors du montage sur le vélo je n’ai pas eu besoin de régler les butées du dérailleur arrière. C’était exactement les mêmes réglages que pour mes MAVIC KSYRIUM SL. J’en ai aussi profité pour changer ma chaîne qui avait déjà bien vécu et peaufiné le réglage de mon dérailleur avant (bizarre ça n’aurait pas dû bouger…). Je me retrouve donc avec une transmission quasiment neuve avec un réglage de base qui doit être confirmé par quelques sorties…

Je vous ferai part du comportement dynamique des roues et mes impressions dans un article futur.

Test du Hometrainer Tacx Blue Motion

Download PDF

tacx blue motionIl y a quelque temps, j’annonçais avoir investi dans un hometrainer. Madame a “cédé” face à mon insistance. Depuis, j’ai eu l’occasion de faire quelques séances d’entraînement (je n’ai d’ailleurs pas beaucoup roulé autrement compte-tenu des blessures, de la météo,…). Fidèle à ma ligne de conduite voici mes impressions concernant ce matériel.

L’étendue des tests

J’ai réalisé des tests sans protocole de test spécifique en tête. Je suis juste un cycliste qui roule selon un programme d’entraînement “macro” qui écoute son corps et ses envies. Donc pas de test cartésien avec une batterie de tests à effectuer dans un ordre précis.

Juste une durée de test d’un peu plus de deux mois, environ une dizaine de séances qui étaient composées d’exercices classiques de type :

  • vélocité,
  • force,
  • travail au seuil aérobie,
  • travail au seuil anaérobie,
  • récupération,…

En gros une utilisation qui correspond à ce que font beaucoup de cyclosportifs avec ce genre de matériel.

La facilité de montage

Le premier contact avec le hometrainer est le carton. Pour ça j’ai déjà posté un article un peu humoristique. Toutefois passé l’ouverture du carton, il reste à “monter” la bête…

De ce côté là pas de problème. Pour ceux qui montent des meubles suédois couramment ce sera un jeu d’enfant. Je me suis quand même posé pas mal de questions concernant certaines petites pièces en caoutchouc livrées avec le hometrainer mais bon ça se monte bien. Je dois quand même avouer que toutes les pièces en caoutchouc n’ont pas trouvé leur place mais le hometrainer fonctionne tout de même.

Le son/bruit

Je ne sais pas vous mais quand je suis sur hometrainer, je n’ai pas envie que ma famille ait l’impression d’être dans un atelier (et oui on est loin du son d’une boite de nuit  Razz ) ).

Ma première impression a été de me dire que le “blue motion” était silencieux. Ma seule expérience du vélo statique était un vélo en salle de musculation qui était largement plus bruyante que le “blue motion”. Je me suis dit que c’était très cool.

Avec le temps je dois m’habituer. En effet je le trouve quand même un peu bruyant même si je dois tout de même admettre que le silence de la maison est bien différent du bruit d’une salle de sport.

Au final, je trouve que le bruit généré est largement acceptable et ma famille ne s’en plaint pas actuellement.

 Le positionnement

Qu’est-ce que j’entends par positionnement ?

Et bien il s’agit du positionnement du vélo par rapport à l’horizontal. En effet, le hometrainer surélève la roue arrière et j’avais réellement l’impression que la position sur le vélo allait être trop sur l’avant comme on peut l’être dans une descente. Finalement avec le support qui vient se placer sous la roue avant, on se retrouve bien à plat. Je n’ai jamais été gêné par la position par contre il est certain que ce n’est pas la position d’une pente (une montée) de 10% mais bon est-ce bien pour ça qu’on prend un hometrainer ?

Je n’ai donc pas été gêné par la position.

Le frein

Je ne suis pas très au fait des technologies employées pour la réalisation des hometrainer mais je pense qu’une grande partie du bruit émis par le hometrainer provient du mécanisme permettant de créer la résistance (ce que j’appelle le frein).

J’ai lu sur quelques sites que le “frein” pouvait chauffer mais je n’ai été voir si je me brûlais ou pas à la fin d’une séance d’entraînement. C’est peut-être un tord mais après avoir sué et bien travaillé je dois avouer que je pensais à autre chose.

Lors de mes divers entraînements, j’ai travaillé plusieurs qualités comme la vélocité mais aussi la force ou la puissance. Lors d’un travail de vélocité, pas problème car la résistance est faible et le hometrainer réagit parfaitement. Lors de mes entraînements en puissance et lors de certains “travail de force” avec une grande résistance j’ai pu observer un comportement “bizarre” du hometrainer. A plusieurs reprises, j’ai senti la roue arrière du vélo qui dérapait sur le frein. C’était un peu la même sensation que lorsque l’on roule dans des graviers et que le roue tourne sur elle-même sans avoir d’accroche au sol.

En ce qui me concerne, ce phénomène apparaît lorsque je suis à un fort niveau de résistance et bien souvent en fin de série. Je suis donc fatigué et le pédalage est plus saccadé et les à-coups de mon pédalage sont certainement à l’origine de ces dérapages…

En gros, ce sera à moi de modifier ma manière de pédaler même lorsque je suis fatigué (en fin de série) afin de conserver la fluidité de mon pédalage (et donc progresser). Toutefois, est-ce qu’un tel comportement est normal pour une hometrainer ?

Je tiens aussi à préciser que je suis équipé d’une roue spécialement dédiée au travail sur hometrainer et montée avec un pneu spécifique pour hometrainer de la marque Vittoria (un pneu rouge). Peut-être est-ce que ce pneu est en cause ? Tout est possible…

Conclusion

Je découvre le hometrainer et l’entraînement à la maison avec un appareil qui me semble une entrée de gamme correcte. Je pense que les bienfaits sont nombreux :

  • gain en vélocité, force,…
  • travail très ciblé d’une qualité,
  • continuer son entraînement suite à blessure,…

Je dois en oublier pas mal mais bon le hometrainer n’est pas indispensable mais constitue une valeur sûre pour progresser ou ne pas trop perdre de ses qualités.

Concernant le Tacx Blue Motion je pense qu’il s’agit d’un très bon hometrainer d’entrée de gamme. Pour le moment je ne peux juger de sa “durabilité” dans le temps mais il parait “costaud”.

Les 10 niveaux de résistances permettent “d’en avoir plein les cuisses” à la sortie en raison de la plage disponible de résistance. Lorsqu’on passe la plaque et qu’on augmente la résistance, le travail de force peut devenir très difficile.

Je regrette de ne pas disposer d’un capteur de puissance afin d’encore mieux cibler mon entraînement mais cet équipement fait largement augmenter le prix du hometrainer. Il semble qu’en plus les capteurs de puissance Tacx ne semblent pas compatibles avec le système ANT+ des compteurs Garmin. Si cela se confirme, je trouve ça dommage car ça empêche l’exploitation des données à l’aide des logiciels spécifiques et pour investir dans un moyeu PowerTap il faut avoir les moyens…

Je pense donc que l’investissement vaut la peine surtout lorsque les blessures s’invitent au programme de votre entraînement (malheureusement je parle d’expérience).

Test tenue de l’Ariégeoise

Download PDF

Maillot2014Cette année j’ai participé pour la première fois à la cyclosportive l’Ariégeoise.

Comme quasiment à chaque fois que je réalise une nouvelle épreuve et que j’ai besoin de vêtements, j’ai acheté la tenue complète (cuissard + maillot offert avec l’inscription).

J’ai profité de ces vacances d’été pour tester la tenue.

La première impression (lors du déballage) fut bonne. La qualité semble présente dans les textiles utilisé et les coutures sont bien finies. Le tissu est agréable au touché et la peau au fond du cuissard semble de bonne qualité (au touché).

J’ai utilisé par deux fois la tenue pendant ces vacances d’été (oui, j’ai pas beaucoup roulé  Wink  )!

Au moment de l’enfiler, j’ai été un peu surpris. En effet, la tenue est neuve et j’avais l’impression d’être un peu “compressé” dans le cuissard. Celui-ci s’ajuste plus que parfaitement au corps et fournit une sorte de seconde peau. Je suis habitué à des cuissards qui “tournent” depuis quelques moments et ça change. Par contre, une fois sur le vélo, pas de problème. Le cuissard suit bien chacun de mes mouvements et la peau être très confortable. Malgré les kilomètres, je suis assis confortablement sur mon vélo. J’apprécie réellement de porter ce cuissard.

Pour le maillot, j’ai un peu peur lorsque je le mets. En effet, il me semble court et “très” moulant même si c’est ma taille habituelle. Dès que je remplis les poches avec quelques outils, mes papiers, le portable et de quoi manger je m’aperçois que le tissus est extensible et qu’une fois les poches remplies, il ne bouge absolument pas. J’avais peur qu’il remonte un peu trop lors de la sortie et là encore je suis trompé. Le maillot remonte autant que tous mes autres maillots qui il me semble, sont un peu plus long. Donc satisfait du maillot.

Au final, je suis content de l’achat de cette tenue complète. Non seulement elle est associée à un bon souvenir de vélo mais en plus elle est très confortable.

Le temps me dira si elle résiste aux agressions de la route (ou du cycliste  Heh ). Si vous participez à l’Ariégeoise, n’hésitez pas.

Prenez la tenue complète vous ne le regretterez pas !

Au fait, si mon planning me le permet, j’y serai en 2015 !

Pneus Specialized Espoir Sport 700*25

Download PDF

Ma femme s’est mise au vélo il y a peu de temps. Nous lui avons acheté un vélo femme Specialized Dolce Comp triple. Celui-ci est livré en standard avec des pneus Specialized Espoir Sport 700*25.

Ma femme commence le vélo et ses sorties n’excèdent pas 45-50km en sachant qu’elle effectue une à deux sorties par semaine. Vous vous doutez donc bien qu’ayant commencé le vélo que le 11 mai 2014, le kilométrage n’est donc pas énorme (environ 200km).

Et bien, ce samedi 05 juillet 2014 je gonfle les pneus pour qu’elle aille rouler. Là nous nous apercevons que le flanc du pneu est complètement coupé et que la chambre à air commence à sortir.

Pneu éclaté
On voit bien mon doigt au travers du trou
Pneu déchiré
Le pneu a réellement été “déchiré” !

Je décide de remplacer immédiatement le pneu avant qu’elle n’effectue sa sortie.

Je lui monte un pneu Continental 4 saisons. et hop, c’est reparti !

Par contre je ne peux pas m’empêcher d’écrire un article sur cette histoire qui me fait penser que les flancs de ce pneu ne sont pas très résistants. Pour le moment en 200km nous constatons sur ce pneu une crevaison et un éclatement du flanc du pneu.

Moi qui me demandais si j’allais tester les pneus Specialized, et bien je vais rester sur mes acquis à savoir des Continental GP4000S et 4 saisons pour l’hiver. Je suis aussi en test des Schwalbe Durano S qui m’ont l’air corrects pour le moment.

Je n’ai pas d’actions mais si vous connaissez des pneus polyvalents qui résistent bien au temps et aux crevaisons je vous écouterais avec attention. Je tends aussi la perche à toutes les marques qui auraient la bonté de me donner un pneu pour me faire changer d’avis sur mes choix de pneus.