Comment se passer d’un pied d’atelier

Download PDF

Cela fait maintenant pas mal de temps que je regarde avec envie tous les sites de vélo qui vendent des pieds d’atelier. Pour le cycliste qui entretient lui-même son vélo, il est réellement confortable de disposer d’un outil permettant de faire tourner le pédalier tout en changeant les vitesses. Lorsqu’on veut bien faire le travail, on y passe du temps, le dos et les genoux souffrent. Du coup les réglages sont imprécis et il faut revenir souvent au « garage » pour re-régler car un petit « clic clic » nous dérange…

Si vous faites faire vos réglages par un vélociste professionnel et que vous ne mettez jamais les mains dans le cambouis cela peut peut-être vous inciter à vous intéresser au réglage de votre monture ou en tout cas vous donner la possibilité de ne pas trouver cela ennuyeux et/ou douloureux. Si, comme moi, vous réglez votre vélo et que vous ne voulez/pouvez pas investir dans un pied d’atelier, alors cette astuce est pour vous !

Pour remplacer le pied d’atelier il vous faut 2 crochets et deux sangles ou cordes.

Pour ma part, j’avais deux crochets fixés au plafond de mon garage ce qui m’a permis de positionner les sangles immédiatement. J’ai donc passé les deux sangles dans les crochets et j’ai réglé la hauteur en fonction de ma taille et de mon intervention. Il est ainsi possible de travailler sur les freins ou le pédalier en ajustant la hauteur du vélo.

En image cela donne ça (OK la décoration du garage est à revoir mais bon c’est un garage quoi Wink) :

20130824_105339
La vue d’ensemble

 

20130824_105419
Au niveau de la selle
20130824_105348
Au niveau du cintre

Le défaut principal de l’installation, c’est qu’il est impossible d’appuyer en latéral sur le vélo. Il part directement dans le mur si on insiste. Les efforts se font exclusivement de haut en bas. une petite limitation même si les inconvénients sont largement compensées par le confort de travailler à hauteur d’homme !

 

 

2 réflexions au sujet de « Comment se passer d’un pied d’atelier »

    1. C’est vrai, il faut le garage. On oublie vite la région parisienne Wink
      J’espère que ça va bien pour toi. J’ai vu que tu as recommencé à rouler. L’été c’est relâche Wink
      Bonne route et porte toi bien.
      Laurent.

Laisser un commentaire