Coupure ou pas ???

Download PDF

Je lis pas mal de blog de cyclisme et j’observe une tendance à la mise en ligne de bilans de fin de saison.
Il existe un point commun à tous ces blogs : quasiment tous les cyclistes observent une pause, une coupure, un trêve,…

Pas mal de livres abordent le sujet et bien souvent il est conseillé de couper environ un mois et de reprendre l’entraînement après. Cette coupure permettrait à l’organisme de se régénérer avant la prochaine saison.

Je ne suis pas apte à juger de l’opportunité de réaliser cette coupure pour une majorité des cyclistes dont je lis le blog et qui sont bien souvent d’un niveau largement supérieur au mien.

Je me pose justement la question de savoir comment je devrais agir vis à vis de cette coupure ?

Je n’ai pas beaucoup roulé par rapport à eux (4000km environ) et je me pose la question de savoir si je dois couper ou tout simplement ralentir le rythme et ne garder que les déplacements en vélo qui me sont nécessaires, c’est à dire le vélotaf ?

Une chose est certaine c’est que j’ai sollicité mon organisme car j’ai réalisé mon plus gros kilométrage depuis que je me suis mis au vélo mais de là à couper entièrement et éprouver un besoin de récupération au même titre que des cyclistes qui ont roulé plus de 10000km…

Peut-être faut-il aussi rapprocher ceci du type de pratique du vélo ?

Je n’ai pas une approche orientée compétition du vélo. Je veux tout simplement me faire plaisir à rouler et participer à une ou peut-être plusieurs courses dans l’année mais ce n’ai pas une obligation. Le seul but annoncé : me faire plaisir sur le vélo !

Une sortie de 2010 avec la neige
Une sortie de 2010 avec la neige

9 réflexions au sujet de « Coupure ou pas ??? »

  1. Bonjour,
    Je coupe en principe quand j’en ressens le besoin! Cette année j’ai coupé 2 semaines plus tôt que l’an passé mais 1 semaine et demie de moins que la saison dernière.

    Tout cela dépend du degré de motivation, de la fatigue accumulée, et d’autres facteurs.

    4000 km, la coupure n’est pas forcément primordiale mais rien n’empêche d’oublier le vélo 1 ou 2 semaines histoire de remonter sur la selle le morale gonflé à bloc!

    Bonne continuation

    Alexis

    1. Bonsoir Alexis,
      C’est donc une récupération psychologique.
      J’en avais entendu parlé et c’est plus comme ça que je conçois ma coupure.
      Merci du conseil et de partager ton expérience.

  2. Je suis un peu bizarre sur ce plan là mais je m’imagine mal faire une coupure … pourtant 23 000 km engrangés cette année … en fait je n’aime pas du tout de faire un arrêt de sport de plus de 48 h Frown … ça ne me réussit pas.
    Je pense par contre que certains jours je me repose sur le vélo Wink
    J’ai des jours avec et des jours sans comme tout le monde, mais la motivation revient toujours au premier rayon de soleil !
    J’imagine que si on est dans une région où on ne peut pas vraiment rouler on peut couper pour faire autre chose …
    Bon maintenant ce qui vaut pour moi … n’est pas forcément pour tout le monde … de plus je fais des brevets et longues randonnées mais pas de compétition …

    1. Bonsoir Brigitte,
      C’est un peu ce que j’avais compris de ta manière de pratiquer le vélo.
      Ce que tu dis concernant la région et la possibilité ou l’envie d’y rouler est clairement ce que je vis aujourd’hui (et oui Paris c’est pas la région idéale pour le vélo Wink )
      Merci de ton témoignage.

  3. Bonsoir,
    Je ne pratique pas de longues coupures, car à mon âge c’est trés dur de reprendre aprés plusieurs semaines d’arrêt. On dit toujours que l’on met de double de temps pour revenir voir le triple.
    Je préfère pratiquer de petites coupures d’une dizaine de jours, mais je conserve toujours une activité physique du style ski, muscu .
    A méditer
    Guy

    1. Bonsoir Guy,
      Ton âge… T’es pas si vieux que ça Wink
      En fait, tu pratiques des micro-coupures qui te permette de bien récupérer et si ça se trouve te permettent de bien bénéficier du phénomène de sur-compensation…
      Une expérience à méditer en effet et peut-être à adapter à mon cas personnel.
      Merci pour ton témoignage.
      A+++

  4. Salut Laurent,

    Je pense qu’il faut effectivement faire une coupure, ça fait du bien de couper un peu du vélo ! Par contre c’est important de ne pas rester sans rien faire quand même, il faut pratiquer une petite activité physique !

    J’ai un peu près le même nombre de kms que toi et c’est aussi pour moi la première fois que je fais autant de kms mais je sentais le besoin de couper. C’était pas trop physiquement mais plutôt mentalement. Me dire que je peux rester tranquillement au lit le dimanche matin avec ma famille pendant 2 – 3 week end ça fait du bien !!

    Après je pense qu’il faut faire comme on le sent ! Il faut se faire plaisir la saison est longue et les échéances ne sont pas tout de suite, jusqu’en décembre fait ce qu’il te plait : VTT, course à pieds, natation de la route. Ensuite, il sera temps de reprendre à fond la préparation !

    1. Salut Nicolas,
      Récupération mentale, tu rejoins Alexis sur ce point.
      Pour le moment j’en ai pas trop besoin mais j’ai pu observer cela la saison dernière où en mai-juin j’ai du lever le pieds pour mieux repartir…
      Là, c’est à coup sûr une mauvaise programmation de ma saison.
      Il va falloir que je vois un peu cette programmation afin de ne pas m’user mentalement avant un objectif particulier en 2013.
      Merci pour ton témoignage.

  5. dans mon cas c’est pareil, à mon niveau c’est plus une coupure morale qu’un réel besoin physique d’économiser l’organisme. je me « prive » un peu histoire de repartir avec la motivation au max.
    et puis c’est prendre le temps de faire le point, tourner la page, réfléchir à l’année suivante, mais aussi s’habituer à la nouvelle saison, au changement d’heure, de météo…

Laisser un commentaire