Entrainement du 24 mars 2012

Download PDF

Ce samedi, il fait grand beau et les conditions météo sont idéales pour une sortie vélo. Pas de vent, soleil, température entre 20 et 25°C… Cela promet d’être bon.

J’ai prévu un parcours d’environ 70-75km dans la vallée de Chevreuse. Il me faut un peu de dénivelé et c’est là que je peux me préparer à affronter les cols des Alpes.

Je commence a connaître un peu les côtes du coin où je vais aller rouler. Je décide donc de gérer sur la longueur tout en montant à rythme assez soutenu pour voir si je tiens et faire un premier état de ma préparation.

Quand je pars de la maison, je m’aperçois immédiatement que la circulation automobile est très très dense… Ça va pas être de la tarte de sortir de cette ville qui est le territoire de ce engins à moteur thermique ! La cohabitation est difficile. Cela peut se résumer à : si tu es en vélo, dégage je passe !

Décidément la cohabitation sur les route est bien difficile même quand le cycliste respecte le code de la route à la lettre. A la limite on est plus en sécurité quand un “grille” les feus, quand on roule au milieu de la route car on prend de l’avance sur les voitures ou on les bloque derrière et elles n’ont d’autre choix que d’attendre…

Comme d’habitude je me perds un peu à Versailles… La circulation automobile ne me laisse pas beaucoup le temps de regarder les panneaux et le GPS ne m’indique pas les directions pour un parcours (sauf quand je rentre un adresse de destination).

J’arrive à trouver mon chef grâce au GPS et mon sens de l’orientation.

Une fois sur des routes un peu moins fréquentées, la météo joue son rôle et c’est bon. Je roule en essayant de travailler dans les côtes et récupérer sur le plat tout en maintenant un vitesse autour des 28-30km/h. Au début c’est assez facile mais avec l’accumulation des kilomètres et du dénivelé, c’est plus compliqué.

Les montées sont assez courtes dans la région (1 à 2.5km max), maintenant je le sais. J’en profite pour essayer de monter un sans trop m’économiser et en gardant un braquet honorable (39*19, 39*21). Cela me fait travailler en puissance et au bout des deux heures de selle, les jambes commencent à être lourdes. Je finis donc la sortie en vélocité (du moins ce qu’il en reste  Wink ).

Je me trompe pas mal de fois sur la route à suivre. J’hallucine car vers Chevreuse, le GPS m’annonce une route sur ma droite et aujourd’hui, dans mon canapé, je la cherche encore Wink.

Au final, cette sortie qui s’annonçait avec 70-75km, arrive à 89km !

C’est pas bon de se perdre même si ça fait borner un peu.

Il est noter qu’il y a une forte différence de dénivelé entre mon compteur et celui annoncé par Openrunner. Qui dit vrai ???

Mon parcours sur Strava : http://app.strava.com/rides/5660200


En chiffres

  • Distance : 89km
  • Durée : 3h27
  • Cadence moyenne de pédalage : 77tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 142tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 144bpm (78.69% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 178bpm (97.27% de ma FC max)
  • Dénivelé : 932m

3 réflexions sur « Entrainement du 24 mars 2012 »

  1. La vallée de chevreuse, mon ancien terrain de jeu.
    De beau parcours à faire avec des petites côtes diverses et variées.
    N’oublie pas la montée des 17 virages de Dampierre, encore emprunté cette année lors du prologue de Paris-Nice.
    A bientôt

    1. Bonjour Manu,

      Oui Chevreuse c’est pas mal mais avec les beaux jours, la circulation augmente (il y avait moins de monde cet hiver)…
      Sinon, je n’ai pas encore localiser cette montée (cela fait à peine quelques mois que je sors en dehors de Longchamp)…
      Je vais regarder sur Strava, Openrunner,etc… pour trouver cette montée dont j’ai déjà entendu parlé qui à l’air d’être pas mal car tout le monde m’en parle.
      Peut-être un futur article sur cette montée dans quelques temps Wink

      Bon weekend.

Laisser un commentaire