Entraînement du 28 janvier 2012

Download PDF

Aujourd’hui les jambes me démangent mais la vie quotidienne passe avant le vélo. La matinée de ce samedi est consacrée à la vie familiale, mais à 13h40, c’est le départ pour un tour de vélo qui se doit un peu plus long que les autres, sans toutefois piocher dans les réserves d’énergie afin de ne pas retomber malade.

Je pars donc vers l’hippodrome de Longchamp pour y faire quelques tours et surtout tester si j’ai bien récupéré après ma bronchite. Je suis bien plus habillé que l’année dernière quand je roulais dans la neige à Gleizé. Le temps est super humide ici et avec des températures douces (4°C en moyenne), on arrive facilement à avoir froid. Je pars donc avec mon maillot manche longues, ma veste Gore Tex, cagoule et gants néoprène.

Arrivé à Longchamp, un groupe passe bien trop vite pour que je puisse prendre les roues et de toute façon je vais rouler seul pour être à mon rythme et ne pas monter trop dans les tours. Pendant une demi heure je me fais dépasser par des fusées mises sur orbite et je dépasse des personnes d’un âge supérieur d’au moins 20 ans au mien, normal quoi Party. ! Bref, je roule tranquille et à mon rythme. J’essaie de caler mon rythme cardiaque entre 70 et 80% de ma fréquence cardiaque maximum (mon but est de tenir comme cela pendant 2 heures). A la demi heure d’entraînement, une pluie fine arrive. Elle n’est pas très forte mais sur le cuissard long cela refroidit pas mal les jambes. En regardant, le ciel je vois qu’après vient une éclaircie : il n’est pas temps de rentrer !

Le temps se maintient et se succèdent averses et éclaircies pendant toute la durée de l’entraînement mais à chaque phase de pluie, la température descend un peu et cela gène pas mal dans l’effort. Toutefois, on est cycliste ou on  ne l’est pas je continue mon entraînement en prenant soin de ne pas attraper froid. Ce qui arrête mon entraînement, c’est un léger mal aux quadriceps dans les phases d’effort et le passage en danseuse devient difficile (sorte de crampes). Ce n’est pas la première fois que cela se produit et j’en déduis que lors de ma blessure à la cuisse/fesse gauche, j’avais baissé un peu trop la selle. Je décide de rentrer à la maison et monter (d’un millimètre environ) la selle. J’en profite pour donner un bon coup de chiffon sur le vélo et huiler les pièces de la transmission.

Cette séance d’entraînement se déroule majoritairement entre 70 et 90% de ma fréquence cardiaque maximum. Si mes informations sont bonnes, c’est dans ces zones où se fait le foncier. Le travail reprend après une pose maladie  Side Frown.

Cette sortie est révélatrice de ce qui m’arrive chaque année depuis que j’ai commencé à rouler : peu de temps pour les entraînement, donc des sorties qui sont assez courtes et quand les distances s’allongent, j’ai souvent un passage à vide autour des 90-100km. Après cela va mieux et ça passe. Mon problème principal, le temps à consacrer à l’entraînement…

Je fais une croix sur les performances et je m’entraîne pour tenir le choc des épreuves. Peut-être qu’une fois que mes filles auront grandi j’aurai un peu plus de temps…

En chiffres

  • Distance : 48.76km
  • Durée : 1h47
  • Cadence de pédalage moyenne : 84tpm
  • Cadence de pédalage maximale : 104tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 141bpm (77% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 165bpm (90% de ma FC max)
  • Dénivelé : 129m

Le lien sur Garmin Connect : http://connect.garmin.com/activity/145189661

2 réflexions au sujet de « Entraînement du 28 janvier 2012 »

  1. Salut Laurent,

    Je crois que nos emplois du temps se ressemblent !! Entre les enfants et le boulot pas facile de rouler !! Quand je vois des collègues qui arrivent à rouler 3 – 4 fois par semaine … Mais bon, la famille et le travail passeront toujours avant le vélo !! Je prends le temps que je peux et je fais comme je peux.

    Le principal c’est qu’on soit en forme pour le 8 juillet !! Pas la peine pour l’instant de faire de grosses sorties !! On a encore le temps !!

    Bon courage.

    Nicolas

    1. C’est clair que c’est pas facile tous les jours de concilier vie familiale et vélo.
      Il faut avant tout se faire plaisir et ces derniers temps éviter les accidents de la route.
      Nous ne sommes pas seuls dans notre cas à manquer de temps et à avoir d’autres priorités que le vélo.
      Toutefois, sans vélo (sport) je ne pense pas que je pourrais faire ce que je fais et être comme je suis. Cela fait partie de moi !
      Parfois, je me demande quand j’aurai l’occasion de faire des grosses sorties.
      Théoriquement fin février, je devrais rouler un peu plus mais cela reste à confirmer car la vie est pleine d’imprévus Wink.
      Bon courage pour ta préparation.

Laisser un commentaire