Entraînement du 7 avril 2012

Download PDF

Ce samedi 7 avril 2012, j’avais décidé de débloquer le troisième chiffre du compteur. Pour cela le parcours planifié passait par la vallée de Chevreuse.

Malheureusement je n’ai pas eu le courage de me lever à l’heure prévue et j’avais une mauvaise impression pour la vallée de Chevreuse, alors je suis allé tourner à Longchamp. Certes c’est une boucle et le parcours peut paraître morne, mais il y a de quoi travailler chaque élément qui fait des pratiquants de ce sport des forçats du travail…

Bref, c’est à 8h15 que je pars vers l’hippodrome de Longchamp. Il n’y a pas beaucoup de monde sur la route. On voit que c’est le weekend de pâques et que les parisiens sont tous partis en famille ou en vacances. Ça fait du bien de rouler comme ça sur les quais de Seine  Smile. Je passe en mode plein plaisir et beaucoup moins sur le mode surveillance de la circulation… Ouf rouler l’esprit plus tranquille c’est bon !

Il est un peu plus de 8h30 quand j’arrive à Longchamp. Pas grand monde mais des acharnés sont déjà en train de tourner comme des balles. J’y crois pas…

Je commence tranquillement car je veux faire un minimum de 100km autour de cette boucle de 3,6km. Ça va être long, très long…

Pour commencer, je veux mettre en marche mon baladeur MP3. Le seul problème c’est que pour que ça fonctionne, il faut que les piles produisent de l’électricité ce qui n’était pas le cas. Je prends alors conscience que cela va être long mais il faut que je sois plus fort que ça. Ça forge le mental…

Je décide d’effectuer les premiers kilomètres en vélocité avec une fréquence de pédalage de 90tpm minimum et si je peux atteindre les 100tpm c’est mieux. Je roule ainsi pendant environ 40km. Pourquoi 40km c’est tout simple. je rencontre un cycliste avec qui j’ai discuté pendant environ une heure. Il est originaire de Buis les Baronnies et c’est quasiment à côté de la où mes beaux parents habitent… Nous discutons des cols du Vaucluse, de sa préparation de l’Amstel Gold Race, de la région parisienne où nous roulons,…

Bref un super moment de partage au milieu d’un peloton qui compte entre 150 et 200 unités par moment. Nous sommes assez vigilant car lorsque nous doublons ou nous nous faisons doubler, la route devient d’un seul coup assez étroite (non monsieur l’agent, je vous jure c’est la route qui a rétréci Wink  ). Lors d’une accélération du peloton, aux alentour de mes 70km, je suis de nouveau seul. Je roule comme ça pendant environ 2 à 3 tours puis sur une autre accélération je décide de rouler assez fort pour les quelques kilomètres qui me séparent de cette barre que je n’ai pas souvent franchi cette année.

Quand j’arrive à 95km, j’ai une sensation de faim mais pas encore de signaux d’alarme au niveau musculaire. Les jambes tournent encore bien. J’ai bien pensé à m’alimenter mais là je crois que l’hypoglycémie n’est pas loin alors je décide de m’alimenter, passer sur le petit plateau et effectuer une retour au calme lorsque je rejoins mon domicile.

J’arrive à un peu plus de 102km. Le but est atteint et en plus avec un temps qui me va bien :  3h22. Je suis assez content de cette sortie car je vois que je tiens la distance de 100km à un rythme normal. Maintenant il m’est impossible de reproduire les conditions de route (dénivelé) de ce que j’aurai à affronter le 8 juillet 2012. Donc j’essaie de travailler certains points comme le soutien du rythme, la force, la puissance,… Le travail continue dans le but de ne pas trop subir pour mon objectif…

La sortie sur le site Garmin Connect : http://connect.garmin.com/activity/165515468

En chiffres

  • Distance : 102km
  • Durée : 3h22
  • Cadence moyenne de pédalage : 91tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 119tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 140bpm (76.5% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 171bpm (93.44% de ma FC max)
  • Dénivelé : 269m

4 réflexions sur « Entraînement du 7 avril 2012 »

    1. Merci Brigitte.
      Ce qui me manque ici c’est le dénivelé mais il faut que je fasse avec…
      Sinon, vivement le retour en province pour que je puisse faire autre chose que des ronds même si cela fait pas mal travailler.
      Bonne route.

  1. ah oui, 100km à longchamp, je crois que le terme “forçat” est bien choisi !!

    sur une distance identique en partant vers la VDC, tu peux viser les 1000m de D+, voire plus en faisant exprès d’aller chercher systématiquement les côtes.

    1. Bonsoir Olivier,
      Oui c’est vrai qu’en vallée de Chevreuse y’a du dénivelé à faire avec une telle distance mais sur ce coup il fallait que je me lève et je ne sentais pas la sortie…
      Y’a des trucs qu’on sent et pas d’autres. Ce jour là c’était “sans” !
      Peut-être pour le weekend prochain ???
      Bon weekend de pâques.

Laisser un commentaire