Et de 4 !

Download PDF

Vendredi 20 juillet 2012, je suis dans le Vaucluse. Le lendemain, c’est le retour en région parisienne et il faut profiter de l’occasion.

La décision est prise, mon beau-père et moi allons monter le mont Ventoux par Malaucène le samedi 21 juillet 2012 afin de profiter d’une belle journée même si la météo annonce pas mal de vent. Nous nous couchons tôt pour pouvoir partir tôt le samedi et avoir le temps d’arriver en haut du mont chauve avant 12h00 et redescendre sur le Mont Serein où nous serons rejoins par nos femmes qui monteront en voiture.

Le samedi matin, nous prenons la route un peu avant 7 heure. Nous arrivons au bout d’1h15 à Malaucène où nous prenons le temps de bien remplir les bidons à la fontaine, puis nous nous dirigeons vers la route qui mène au sommet du col des tempêtes.

Nous commençons la montée tous les deux et après un « arrêt pipi » au Grozeau, nous attaquons les choses sérieuses. Nous montons 2 kilomètres ensemble puis mon beau-père me dit d’y aller et de monter à mon rythme. Je pars donc en avant même si sous l’effet de la pente, la vitesse n’est pas bien élevée. J’essaie de monter à entre 80 et 90% de ma fréquence cardiaque maximum. Je trouve l’effort largement supportable et musculairement cela va nickel (pas de mauvaises sensations, pas de crampes,…). En arrivant à environ 2km du sommet, le vent devient assez fort et lorsqu’il est de face, c’est un peu difficile mais lorsqu’on tourne et qu’il passe dans le dos ça va beaucoup mieux Wink  . Une fois en haut, je discute un peu avec deux cyclistes, enfile mon sous-maillot et ma veste sans manches ACBB puis je descends. Environ 3km de descente après, je croise mon beau-père. Je décide de faire demi-tour et de monter avec lui. Comme il a continué, il me mets 500m pendant le temps que j’effectue mon demi tour en sécurité. Je mets environ 5 minutes pour le rejoindre. Nous montons ensuite à son rythme, j’essaie de le protéger du vent lorsque c’est possible et l’encourage pas mal. Nous arrivons en haut où nous profitons pas mal du panorama et du beau temps même s’il ne fait pas très très chaud. Nous redescendons en direction du mont Serein vers 11h00. Là, j’allume mon portable pour contacter ma femme et savoir où elles sont. Nous nous fixons rendez-vous au restaurant du camping et avec mon beau-père nous partageons le « meilleur » moment de la sortie :

Mon beau-père

De quoi recharger les batteries !

Après un bon repas, nous descendons au Grozeau où mon beau-père charge de vélo sur la voiture car le mistral souffle très très fort par rafales (jusqu’à 80km/h). D’ailleurs, la descente est assez périlleuse car par moment j’ai comme l’impression que le vélo va être coupé en deux car le vent souffle d’un côté à l’avant et de l’autre à l’arrière. Il y a même un virage que j’aborde à 60km/h et duquel je sors à peine à 30km/h malgré la pente à 10%… Bref, ça souffle Wink !

Quand à moi, je décide de rentrer à la maison en vélo. Il faut être vigilant, car la circulation est dense (samedi de chassé-croisé). A la sortie de Malaucène, je rattrape un cycliste avec qui nous nous relayons jusqu’à Vaison La Romaine. Ça aide bien face au mistral Wink

Je décide de passer par Villedieu car je pense que je serai bien plus abrité du vent et que la circulation sera moins dense. De ce côté, je ne me trompe pas et j’arrive assez rapidement à la maison. Malgré tout le retour a été assez éprouvant à cause du vent.

Cela donne un très belle sortie avec des images plein la tête même si cela fait maintenant 4 fois que je vois le col des tempêtes. La montée est toujours aussi belle et magique. J’adore ce mont, je le respecte et plus ça va plus il me donne des idées mais il va falloir encore travailler pas mal pour réaliser ce que j’ai en tête…

En chiffres

  • Distance : 102km
  • Durée : 5h15
  • Cadence moyenne de pédalage : 62tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 137tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 136bpm (74% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 172bpm (94% de ma FC max)
  • Dénivelé : 2440m

4 réflexions au sujet de « Et de 4 ! »

    1. Salut Rémi,
      C’est dans un coin de la tête depuis pas mal de temps mais il faut pas mal s’entraîner pour encaisser la chose, alors pour le moment c’est en attente…
      Vivement des jours meilleurs pour l’entrainement Wink
      A+

  1. moi aussi j’irai un jour !
    le top : monter avec le vélo route, et redescendre en VTT… mais bon faut prendre un vélo sur le dos Smile

    1. Je te le souhaite.
      Pour moi c’est le summum, la Mecque du vélo. Bref le Graal !
      Pour le VTT jamais essayé mais j’attends de voir un mec qui fait ça et alors je saurai que c’est toi Wink

Laisser un commentaire