Incident mécanique = amélioration du cycliste

Download PDF

20130809_163415Il y a quelque temps j’ai eu un incident mécanique avec mon VTT (je l’utilise pour le velotaf). J’avais un bruit important au niveau du boîtier de pédalier, juste au niveau des plateaux du pédalier.

Rien de bien méchant sur le plan mécanique. Un démontage/remontage et hop plus de bruit (jusqu’au prochain Wink !).

Par contre, sur le trajet retour du boulot, j’ai remarqué que lorsque j’appuyais fortement sur la pédale gauche, le bruit n’était pas présent. J’ai donc décidé de rentrer en appuyant plus fortement sur cette pédale. Rien de bien méchant non plus !

Par contre le lendemain, j’ai ressenti une grosse différence dans mon pédalage. J’avais l’impression d’être beaucoup plus équilibré sur mon vélo et que les appuis gauche/droite étaient plus homogène.

Cela faisait déjà un moment que je me soupçonnais d’appuyer plus à droite qu’à gauche et là j’ai l’impression que j’en ai eu la preuve !

Je ne sais pas encore évaluer la différence entre les deux appuis mais c’est une belle « révélation ». Je pense qu’un capteur de puissance de type « Garmin Vector » permettrait de répondre à cette question mais vu le prix, il ne faut pas exagérer !

Je n’ai aucune idée de ce qu’il va me falloir travailler pour rétablir un équilibre dans mon pédalage. Ce que je peux dire c’est que depuis que j’ai vu ça, je fais très attention et j’ai de mi-crampes derrière ma cuisse gauche (rien de bien méchant, ça passe aussi vite que c’est venu). C’est la preuve que la cuisse gauche travaille plus que la droite. Il va falloir que je reste vigilant pour ne pas inverser la chose…

Comme quoi un incident mécanique n’est pas tout le temps un contre-temps et peut apporter des choses positives Wink.

Si vous avez des conseils, laissez moi un commentaire.

3 réflexions au sujet de « Incident mécanique = amélioration du cycliste »

  1. je crois que j’ai la même chose, mais de l’autre côté.
    comment je m’en suis rendu compte ? et bien sur un de mes vélos je dois parfois recentrer ma selle, et c’est toujours du même côté qu’elle pivote, donc je suppose que je ne suis pas bien centré sur ce vélo, et que ça vient du fait que j’appuie plus fort d’un côté que de l’autre.
    je ne sais pas trop comment y remédier non plus… peut-être avec des séances de technique de pédalage ? à mon avis il faut se concentrer sur ce point et petit à petit ça va devenir un reflexe automatique de « bien » pédaler.

    1. Salut olivier,
      Je pense que ces séances de pédalage sont un plus. Je n’ai pas de capteur de puissance mais le fait de faire très attention lors des séances spécifiques fait que lors d’une sortie « normale », j’ai plus de puissance (normal j’utilise mes deux jambes)…
      Va falloir que je fasse attention et essayer de rétablir l’équilibre et ensuite travailler symétriquement.
      Bonne préparation pour ton année VTT (et oui je lis un certain blog Wink)

      1. ou se concentrer pour bien « pédaler rond », c’est des exercices qu’il est possible d’inclure même dans des séances de récup’. je vais essayer de mon côté, le bon geste est toujours plus efficace, et moins fatiguant.

        oui cette année je redresse la barre après quelques errances bitumeuses… Smile m’enfin je vais quand même m’aligner sur quelques petites courses route en ufo3 !

Laisser un commentaire