Le col du Mollard

Download PDF

Je continue à préparer mon objectif du 8 juillet et je parcours la route sur Google Maps. C’est un outil que j’apprends à utiliser et surtout exploiter les possibilités de rendu des images.

Ma première impression, c’est que les images de ce col datent un peu : 2009. La route présentait pas mal d’irrégularités avec des rainures, des trous bouchés,… Bref une route traditionnelle des alpes. Le tout c’est de savoir si elle a été refaite ou pas. On peut imaginer que le tour de France passant par là cette année, la route doit être au moins dans le même état voir mieux.

Au niveau de la montée du col, il y a peu de choses à dire. Une montée assez régulière mais avec deux ou trois passages à fort pourcentage et des épingles à cheveux qui seront assez difficiles à négocier. De plus, il s’agira du quatrième col de la journée. Donc pas mal fatigué. Il va falloir rester lucide pour ne pas trop appuyer sur les pédale pendant les moments de “replat” afin d’en garder sous le pieds. Il y a deux, trois côtes à l’arrivée qui seront difficiles mais l’arrivée sur le col semble facile et permettra de reprendre ses esprits avant la descente.

En ce qui concerne la descente, je trouve qu’il y a de grandes lignes droites, ou des virages qui s’enchaînent très très bien mais les décélérations vont être difficiles car la vitesse sera grande et les épingles sont serrées. Il faudra se méfier !

De plus, cela descend bien jusqu’à Albiez Montrond, mais à la sortie du village il semble que cela remonte un peu. Il va donc falloir bien tourner les jambes dans la descente afin de ne pas avoir trop mal sur cette petite montée. Cette montée n’est pas très longue mais elle va faire mal aux jambes.

Après cela descend tranquillement avec quelques virages bizarrement relevés et des enchaînements de virages bizarres où il faudra se méfier.

Ensuite les épingles à cheveux de la descente sur Villargondran sont assez difficiles à prendre. Là aussi, il ne va pas falloir prendre trop de vitesse entre chaque épingle. Il faudra bien en profiter pour se ravitailler en toute sécurité.

La route arrivant sur Villargondran est une route que je qualifierai de normale pour les alpes.

Voilà c’est comme cela que je vois le passage de la quatrième difficulté du jour. Il est presque certain que j’ai oublié ou manqué quelque chose. Toutefois, je ne dois pas être très loin d’avoir analysé ce col qui à mon avis constituera LA difficulté du jour.

5 réflexions sur « Le col du Mollard »

    1. Le Glandon sera difficile c’est certain, mais le Mollard vient après et il faudra se refaire entre les deux…
      Mais je te confirme bien que le Glandon sera le juge de paix !
      Tu passes à l’heure, tu devrais arriver à La Toussuire Wink

  1. Merci pour ces infos. Connaissant ces cols effectivement le passage délicat sera le Glandon… Avec ces derniers km horribles… Comme indiqué dans le post précédent sur ton dossard Laurent le juge de paix comme le dit Nicolas sera le Glandon.

    Le mollard est raide au début et un petit passage apres le replat mais il est court… Donc en serrant les dents…
    Pour La toussuire c’est le bas (les 2,5 premiers km) qui est raide. 2,5km à 8,5 à 9%… Ensuite c’est régulier jusqu’en haut vers les 6 à 7% sauf un passage vers Le Corbier qui est un peu plus raide. De l’ordre de 8 à 9%… Mais arrivé là c’est gagné…
    Amitiés cyclistes,
    Laurent

Laisser un commentaire