Les Alpes maritimes partagées

Download PDF

En vacances chez mes parents, je me suis permis de faire deux sorties. Une sortie courte avec ma femme où nous avons pu rouler ensemble (les filles étaient avec mes parents et mon frère). La deuxième en solo. Elle fera l’objet d’un prochain article.

Nous partons vers 9h00 pour une petite boucle mais avec un peu de dénivelé. Pour ma femme qui débute le vélo ce sera bien suffisant. Nous partons vers Peymeinade et descendons ensuite vers Auribeau-sur-Siagne pour revenir sur Grasse et Le Tignet par Peymeinade.

La première partie est pas mal. Descente, faux-plat mais rien de bien méchant. Juste un peu de circulation mais ça passe largement.

La deuxième partie de la sortie, nous remontons sur Grasse. Là c’est super. Une petite route à l’ombre où la circulation n’est pas dense. Le paysage est beau avec un cours d’eau en contre bas et la montagne de tous côtés. Il fait bon de faire du vélo sur de telles routes.

La troisième partie est moins marrante. En arrivant sur Grasse, la circulation se fait dense et on ne peut pas dire que les voitures, ni les camions d’ailleurs, soient très conciliants avec les cyclistes. Nous essayons de nous frayer un chemin dans ce monde de l’automobile et c’est assez difficile et nous y parvenons tant bien que mal.

Là dessus, vous ajouter une sortie avec beaucoup plus de dénivelé pour ma femme (donc de la fatigue) et une chaleur qui augmente avec le temps. Je vous laisse imaginer la fin de la sortie. Pour moi pas trop de problème mais ma femme avait un peu peur de ces voitures qui nous frôlaient. Après un arrêt sur un trottoir, je décide de me mettre derrière ma femme en m’écartant un peu (20 – 30cm pas plus) afin d’obliger les voitures à doubler ma femme avec un peu plus d’espace. Ce coup là marche bien et c’est ce que je fais quand je roule avec les enfants, comme ça y’a moins de risques.

Nous rentrons finalement chez mes parents entiers et contents de notre sortie malgré la circulation. Un belle petite sortie en couple. C’est cool mais ce n’est pas assez souvent !

Voici le petit parcours :

Laisser un commentaire