Les roues Makadamm Fusion 38 sur le terrain

Download PDF

MakadammJe reviens après quelques kilomètres passés avec les roues Makadamm Fusion 38.

Premières sensations

Alors que je craignais un manque de confort avec un ressenti des aspérités de la route, je suis réellement surpris dès les premiers mètres. Je ressens la sensation d’une roue raide/rigide mais confortable. Avec l’accumulation des kilomètres je m’habitue à cette sensation de raideur/rigidité. C’est même agréable de voir que quand on appuie sur les pédales, ça répond quasiment immédiatement.

Par contre dès qu’on a un coup de moins bien on reste à une vitesse plutôt normale dans ce genre de cas mais on a la désagréable sensation d’être planté dans le goudron. Je pense que ça passera avec le temps et l’habitude.

Je ressens aussi une grosse différence au niveau de la prise de trajectoires. Avec mes anciennes roues (MAVIC KSYRIUM SL) j’avais quelques flottements lorsque je prenais des descentes à vitesse assez élevée (supérieure à 50km/h). Là, avec les Makadamm Fusion 38, pas de flottement, les trajectoires sont faciles à tenir.

Les trois premières grosses sensations que j’ai eu pendant ma première sortie sont :

  • contrôle des trajectoires améliorées
  • réponse facile à la sollicitation lorsqu’on met de la puissance
  • impression (non fondée) d’être planté lorsqu’on manque de puissance

Test en terrain accidenté

J’ai réalisé quelques sorties sur des terrains accidentés. Cela va des terrains de la rive droite de la Garonne, au col du Débat dans le Vaucluse (à côté de Cairanne).

Je dois avouer avoir été surpris dans les premières sorties. La rigidité des roues se fait sentir mais pas autant que j’aurais pu m’y attendre. La légèreté est au rendez-vous.

Sur les pentes de la rive droite de la Garonne (pentues mais peu longue), il faut généralement faire parler la puissance. Là, les Makadamm Fusion prennent une dimension extraordinaire. Ça passe super bien !

Les roues rendent la puissance fournie admirablement bien et c’est un véritable plaisir de se fatiguer en appuyant et tirant comme un sourd sur les pédales.

Sur les pentes “vauclusiennes”, il faut être un peu plus endurant. La longueur des pentes augmente et développer énormément de puissance sur le temps nécessaire pour arriver en haut me serait impossible. Il faut donc gérer les montées.

Et bien là encore, les roues Makadamm Fusion rendent à merveille lorsqu’on appuie mais elles sont aussi très légères (autant que mes anciennes MAVIC KSYRIUM SL). Cela veut dire que je monte sans aucun problème et que leur rigidité ne se sent pas trop même si je n’ai subis de perte de régime important (un col de 3km ce n’est pas le Ventoux Wink ).

Conclusions

je dois avouer avoir été séduit par les roues Makadamm Fusion. Elles répondent super bien, sont sécurisantes dans la prise de trajectoire, offrent une très bonne capacité de freinage,…

Je ne regrette vraiment l’investissement et si je dois changer à nouveau de roue, je pense passer à une paire de roue carbone pour tester (mais ce n’ai pas encore pour tout de suite car la bourse n’est pas illimitée Wink).

Je n’ai qu’un mot : merci Fabrice !

2 réflexions sur « Les roues Makadamm Fusion 38 sur le terrain »

  1. Heureux pour toi de cette appréciation de tes nouvelles roues. Moi pour l’instant il y aurait certainement des choses à changer sur mon bike mais comme tu le disais précédemment on n’a pas une bourse élastique et j’ai aussi d’autres priorités. Bon, tu vas être un avion quand on va se rencontrer car moi je n’ai que des roues Mavic!

    1. Pour le moment je suis plus 2 chevaux qu’avion Wink
      OK j’exagère un peu mais j’appréhende pas mal le grand parcours mais je me prépare.
      Après ce sera un jour différent le jour J et on verra bien Wink

Laisser un commentaire