Pneumatiques, comment les choisir ?

Download PDF

DSCN0721Les pneumatiques (pneus pour les intimes) ont pour moi toujours représenté une nébuleuse dans laquelle je me suis perdu mainte et mainte fois.

Des questions du type « quelle taille ? », « est-ce compatible avec mes jantes ? », « est-ce que ça va passer dans ma fourche ? »,…

J’ai trouvé une documentation de la marque Schwalbe qui explique un peu tout ça. Je n’arrive plus à le trouver sur leur site qui favorise maintenant les pages web (peut-être que c’est aussi pour vous gardez sur leur site Wink ). je me permets donc de publier le fichier sans aucune modification afin de ne pas avoir de problème avec cette société. Il est disponible ici : http://velo.famille-guignard.org/./wp-content/uploads/2014/04/Technique.pdf

Pour faire simple la documentation commence par expliquer les différentes spécifications pour un pneu et mentionne la norme européenne ETRTO (European Tire and Rim Technical Organization). Bon OK, mon anglais est resté à l’école mais « organization » ça veut bien dire « organisation » en français.

Je prends donc la définition de « organisation » : « Manière dont quelque chose se trouve structuré, agencé ; la structure elle-même : L’organisation complexe du cerveau. »

Bon OK, si je lis bien l’ETRTO, c’est un truc qui sert à décrire comment les choses vont être organisées pour que mon pneu puisse aller se loger dans la jante.

Rien qu’avec cette définition j’en ai mal à la tête. On peut pas faire simple pour une fois ?

Et dire qu’on doit ça aux sociétés privées qui se tirent la bourre pour avoir une position dominante sur le marché. Y’a des fois on se dit que Hugo Chavez n’avait pas tout faux même s’il n’avait pas tout juste non plus Wink !

Bon OK, je m’égards un peu, alors direction la technique Wink !

L’indication ETRTO 37-622, par exemple, signifie que la largeur du pneu (bord à bord, gonflé) est de 37 mm et que son diamètre intérieur est de 622 mm. Cela permet de choisir son pneu en fonction des dimensions exactes de la jante.

En VTT, il est habituel d’utiliser les dimensions en pouces. Par exemple du 28 x 1.40 veut dire que le diamètre extérieur du pneu mesure 28 pouces et qu’il a une largeur de 1.40 pouces. Les dimensions en pouces ne sont pas précises. En effet, les pneus de 622mm et 635mm sont considérés comme 28 pouces, les 659mm (VTT), 571mm (Triathlon) et 590mm sont considérés comme du 26 pouces.

Enfin, il existe les dimensions françaises, cocorico Wink. Elles sont bien souvent utilisées pour le vélo de route. Par exemple 700x23C. Celle-ci indique un diamètre extérieur de 700mm pour une largeur de 23mm. La lettre indique le diamètre intérieur du pneu. Par exemple la lettre C indique un diamètre intérieur de 622mm.

Une autre information que l’on trouve sur le flan de nos pneus est le nombre d’EPI ou TPI. Ces deux sigles signifient : Ends per Inch, Threads per Inch = nombre de fils par pouce. Il s’agit de la densité de fibres qui compose le pneu. En principe, plus le nombre d’EPI est élevé, plus le pneu est résistant aux crevaisons et diminue sensiblement la résistance au roulement. Selon Schwalbe, le meilleur compromis serait de 67EPI. Attention c’est selon Schwalbe (une marque voulant sa position dominante sur le marché ) !

« Nous attirons votre attention sur les risques de comparaisons hasardeuses des densités suivant les marques de pneumatiques. En effet, certains fabricants affichent systématiquement le nombre total de fils des différentes nappes constitutives de la carcasse. On trouve ainsi des indications de 200 EPI correspondant en fait à une superposition de 3 nappes de 67 EPI. Toute indication de plus de 127 EPI correspond vraisemblablement à cette méthode d’évaluation. Schwalbe n’indique normalement que la densité réelle d’une seule nappe, même si on trouve généralement 3 nappes superposées sous la bande de roulement. »

Il faut donc bien lire les indications des constructeurs et encore une fois faire attention à ne pas tomber dans les pièges commerciaux qu’ils nous tendent !

Le manuel technique mentionne toutefois la chose suivante :

Voilà les quelques informations que j’ai pu glaner dans la documentation du constructeur Schwalbe. Merci à lui pour ces informations toujours intéressantes à lire.

Toutefois, cela fait maintenant quelques années que j’utilise les pneus Continental 4 saisons et GP4000S. Je suis en train de tester un pneu SCHWALBE que j’ai monté en pneu arrière. A ce jour il a 800km et pas un signe d’usure (faut pas exagérer quand même Wink ). Je verrai bien en fin de saison (et oui je n’utilise pas tout le temps le vélo sur lequel le pneu est monté). Je ferai certainement un article sur le sujet…

Laisser un commentaire