Saison 2016 mi-figue mi raisin

Download PDF

Ça y est la saison 2016 est terminée.

Le froid est là même si dans le sud-est c’est bien plus supportable que dans bien des régions.
Ma saison 2016 a été un beau fiasco du côté des cyclosportives.
Participation à 2 cyclosportives.

La Corima Drôme Provençale en Mars et l’Ardéchoise en Juin.
Pas encore préparé pour la Corima, j’ai été « victime » de crampes certainement liées au froid et à un manque d’hydratation. Je me suis bien fait mal et je termine dans un temps qui ne m’honore pas.
Je me faisais un plaisir de participer pour la première fois à l’Ardéchoise cette année. Et bien ce fut un beau loupé. Malade la veille au point de me tordre de douleur sur le canapé et ne pas pouvoir épingler mon dossard sur le maillot. J’ai même pensé ne pas participer. Finalement ma femme m’a épinglé le dossard et j’ai réalisé le petit parcours dans un temps raisonnable avec des sensations qui étaient bien meilleures que ce que j’attendais.

Les mois de juillet et août quant à eux furent bons. De belles sorties dans la région mais aussi vers ou en Vaucluse. Une grande chevauchée vers le Vaucluse qui se termine avec un rayon cassé, une chevauchée vers les Alpes Maritimes mais surtout une quadruple ascension du mont Ventoux début août.

Ces deux mois ont été dédiés au partage car d’habitude je roule seul en raison de mon planning professionnel et familial. Durant ces deux mois j’ai eu l’occasion de rouler plusieurs fois avec ma femme. J’ai aussi eu l’occasion de rouler lors d’un événement dont je suis à l’origine : VentouxParkinson – Un galérien pour ceux qui galèrent.

Je suis assez fière de cette sortie qui a permis à Floréal, représentant de l’association France Parkinson Vaucluse, et à mon père de se rencontrer sous les couleurs de l’association dans le cadre magnifique du chalet Reynard. Le plus grand moment de ma saison de vélo.

Sur le plan sportif, la chose que je remarque c’est l’allongement notable de mes sorties vélo. En une seule saison, j’ai effectué plus de sorties de plus de 100km que tout le reste de ma vie de cycliste (6 ans). La vitesse moyenne diminue pas mal (1.5km/h) ce qui s’explique par une forte augmentation du dénivelé cumulé.

Même si c’est un peu anecdotique, j’atteins mon objectif kilométrique annuel avec un peu plus de 6000km.

Je suis assez satisfait de mon année de vélo avec des moments faibles, d’autres très forts. 2016 a aussi été une année de partage de ma passion du vélo avec ma femme, la découverte du Martigues Sport Cyclisme et l’envie de faire connaître l’association France Parkinson à l’aide d’événements cyclistes.

2017 est encore en préparation mais les grandes sont lignes déjà tracées

Que cette nouvelle année vous apporte le bonheur et l’épanouissement là où vous le souhaitez et surtout que la santé soit votre.

Joyeux noël

Download PDF

Et oui le 25 décembre est déjà là (enfin dans quelques heures) !
Il fait bien froid dehors, les jours sont les plus courts de l’année et pourtant un esprit de partage et de joie parcourt le monde.

En ces temps de fête, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui souffrent. La maladie, la guerre, l’idiotie de l’homme, etc sont autant de choses que le vélo me fait oublier le temps d’un instant au même titre que ces moments passés en famille.

J’oublie le monde et sa dureté le temps de cette fête, le temps d’un regroupement familial qui me fait beaucoup de bien.

Je vous souhaite à tous un très bon noël.

Sans excès, sans trop de cadeaux mais des cadeaux bien choisis et surtout loin de la société de consommation pour retrouver cet esprit si particulier propre à noël et pas cette fête commerciale qui envahit nos écrans (TV, ordinateurs,…) ou notre quotidien.

JOYEUX NOEL A TOUS

Je vis dans un autre monde ?

Download PDF
Ventoux Parkinson – la montée

Je ne sais pas vous mais en ce qui me concerne je me sens peu concerné par tous ce qui est écrit ou dit autour ou sur le cyclisme.
Dans la presse ou sur les sites web, ça parle d’AUT, de dopage mécanique, de violence vis à vis des coureurs pros,…
Des pratiques que je considère habituelles (mais pas normales) dans tous les mondes professionnels. Qui n’a jamais pris de médicament sans prescription médicale, subit les foudres d’un supérieur ou tenter d’améliorer ses performances à l’aide d’un outils, programme, etc ?

En ce qui me concerne le vélo, c’est le plaisir, le partage et la détente tout en faisant du sport.

Lorsque je lis les articles au sujet des professionnels sur différents sites web, je suis ahuri même si au fond de moi je n’en ai absolument rien à faire.

Non pas que je sois indifférent à leur sort mais pour moi le vélo ce n’est pas le monde des professionnels.

Le vélo c’est les balades, les longs parcours, le partage avec les copains du club, l’effort individuel au service du groupe pour rentrer à l’heure à la maison,…

Je ne pratique pas le même vélo que les pros (sur le plan sportif c’est certain) c’est un fait mais je me questionne.

Comment est-il possible d’en arrive là ?

Comment les pros font-ils pour accepter tout ça au sein d’une discipline sportive qui constitue leur passion ?

J’envisage plusieurs possibilités et je pense qu’ils acceptent beaucoup de contraintes comme nous tous dans nos spécialités/métiers respectifs. Soit tu fais partie du système, soit il t’écrase…

« Bizarrement », les coureurs pro qui font quelques résultats et pourraient faire d’autres métiers auraient des facilités au sein des formations. Est-ce parce qu’ils pourraient quitter l’équipe pour faire autre chose ?

Le monde professionnel (et pas seulement celui du cyclisme) est assez hypocrite pour ça…

C’est donc ce constat qui fait que je n’achète pas ou peu la presse spécialisée et qui me fait me détourner de certains sites web.

Alors, si comme moi vous pratiquez le cyclisme passion, je suis très curieux de connaître votre opinion sur ce phénomène qui pointe son nez dans la presse spécialisée.

Dans l’attente de lire vos avis, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Objectifs 2017

Download PDF

maillot martigues sport cyclismeLa saison 2015-2016 est à peine terminée que les idées pour la saison 2016-2017 sont déjà présentes. Les idées mais aussi une inscription est déjà réalisée.

Je pense que la saison 2016-2017 sera un peu comme la celle qui vient de s’écouler. Les distances vont s’allonger et la recherche du plaisir à vélo sera prédominante. Une action pour faire parler de l’association France Parkinson est à prévoir mais cela ne dépend pas que de moi…

Les Cyclosportives
  • Le raid des Alpilles – 108km (à confirmer),
  • GFNY Ventoux – 136km (inscription réalisée),
  • Les bosses de Provence (si ça rigole).
Les sorties hors normes
  • Le mont Ventoux parce que j’en profite Wink !
  • Des raids longs (au delà des 150km peut-être 200km et plus) avec du dénivelé,
  • Une action pour France Parkinson (laquelle ?),
  • Peut-être quelques brevet de randonneur (pas certain).

Bref, je vois cette future saison assez chargée et certainement pleine de sueur, de mal aux jambes mais surtout de plaisir que j’espère partager en famille mais aussi avec certains d’entre vous si nos routes se croisent et bien entendu avec les membres du Martigues Sport Cyclisme.

 

Un nouveau type d’incivilité ?

Download PDF

pot d'echappementCe matin je roulais tranquillement derrière Martiques à environ 50cm du bas côté (en herbe) sur une route d’environ 6 mètres de large.

Une voiture arrive en face de moi et j’entends un peu plus loin derrière moi quelques moteurs. Une circulation tout à fait normale.

La voiture qui arrive en face passe mais oblige les véhicules derrière moi à ralentir. Je dis bien ralentir mais en aucun cas se mettre derrière moi à ma vitesse.

Les deux premières voitures arrivant derrière moi passent à environ 60-70km/h je pense en quatrième vitesse en respectant les distances de sécurité.

La troisième voiture passe sans problème en respectant les distances de sécurité mais à peine suis-je dépassé qu’il rétrograde en faisant ronfler son moteur et en laissant un panache de fumée noire juste devant moi. Ce fut un acte délibéré car il n’y avait aucune raison de rétrograder à cet endroit.

Je me mets en apnée pour passer et me planque dans mon tour de cou pour éviter de respirer un peu trop cette fumée.

Je ne sais pas si vous avez déjà été victime d’un tel comportement mais pour moi c’est une première.

Décidément je ne comprendrai jamais certains automobilistes…

Tout le monde à vélo !

Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :