Paris et cyclisme

Download PDF

cyclingcolorEn déplacement sur Paris, je suis étonné de voir le nombre de vélos circuler matin et soir.

Non pas que cela m’étonne vraiment (et oui je suis l’actualité du vélo quand même) mais m’interpelle.

Ce matin je n’ai pu m’empêcher de penser à mes discussions de 2011 où je résidais en région parisienne et que je me déplaçais presque uniquement avec mon vélo pour des trajets inférieures à 10km.

A cette époque mes collègues et mêmes d’autres personnes me regardaient bizarrement alors qu’aujourd’hui personne ne semble remettre en cause la circulation en vélo pour ce type de trajet.

J’observe donc un progrès. Un progrès au niveau du nombre de déplacements effectués mais surtout au niveau des mentalités de la population. Il semble qu’aujourd’hui, le cycliste du quotidien, le velotafeur, ne soit plus trop regardé comme un illuminé-écolo-sportif…

Cela me fait plaisir de voir que le vélo prend (retrouve ?) une place normale dans le paysage urbain mais aussi dans les esprits. Peut-être que l’évolution des mentalités fera qu’un accident de velotaf (sans dommages corporels importants) soit considéré comme un accident du travail et enfin pris en compte par les administrations en charge du traitement de ces dossiers…

Une réflexion sur « Paris et cyclisme »

  1. Sur Toulouse, tu ne vois que cela. Certains veulent éviter les bouchons quotidien mais ils changent de moyen de transport dès que le mauvais temps arrive. En période de grève je l’ai beaucoup pratiqué.

Laisser un commentaire