Plus que le vélo

Download PDF

Et oui des fois la réalité de la nature prend le dessus sur les activités sportives.

Hier soir, un orage de malade s’est abattu sur la Gironde, et bien vous n’imaginez pas que j’y ai échappé !!

Ce matin, j’ai fait le tour de la maison, pas de problème, le toit est toujours en place mais il y a un peu de travail dans le jardin pour remettre les tomates debout (je sais pas elles étaient peut-être fatiguées ???), nettoyer le jardin, le trottoir.

En plus de ça vous m’entendez beaucoup crier sur l’état des pistes cyclables. Et bien j’assume jusqu’au bout !

Je suis allé sur la piste cyclable à côté de la maison et je l’ai débarrassé des grosses branches d’arbre qui étaient tombées pendant la tempête (bon OK en même cela me fera du bois pour allumer le feu cet hiver, j’avoue… Mais juste allumer car si j’attends après ce bois pour me chauffer je risque d’attraper mal cet hiver !)

J’ai aussi bien aimé le visage de certains cyclistes qui évitaient soigneusement la piste (elle était difficilement praticable) en me voyant nettoyer. Non messieurs, je ne suis pas de la municipalité mais des fois il faut mettre un peu de soi-même et ne pas attendre que cela vienne tout seul.

Maintenant, c’est à la municipalité de bien nettoyer les pistes mais le plus gros est fait et elle est praticable même s’il faut faire attention (j’ai même vu des cyclistes l’emprunter après). Je suis content et fiers d’avoir rendu praticable ce morceau de piste…

Qui en a fait autant ?

Laisser un commentaire