Rencontre d’un twittcyclos : en vrai

Download PDF

Dimanche 22 avril 2012, j’ai rendez-vous à Warluis (60) avec un twittcyclos : Guy Vasseur.

Cela fait maintenant près d’un an que nous sommes en contact via twitter et Facebook. Nous avons convenu d’un rendez-vous ce dimanche pour enfin partager un bout de route.

Je dois avouer que j’attendais ce moment avec impatience car après mes lectures du blog de Guy et nos discussions sur twitter, j’avais hâte de découvrir un cycliste avec qui j’avais l’impression de partager pas mal de points communs dans la manière de pratiquer le vélo.

C’est donc à 8h45 que le rendez-vous est fixé. Je suis un peu en avance, comme à mon habitude, et je décide d’aller acheter les croissants puis commence à me préparer.

C’est un métronome que je vois débouler à 8h45. Pile poil à l’heure… Guy est là !

Nous faisons rapidement connaissance, garons les voiture côte à côte puis préparons nos montures. C’est un beau vélo Aerotech que sort Guy. Moi j’ai mon fidèle destrier GIANT.

Guy me dit qu’il faut que nous soyons de retour à 11h45, en partant à 9h00 et ayant une sortie cool en tête, je choisis de partir pour 60km environ. Cela devrait coller au niveau du timing.

J’essaie de trouver la route indiquée par le GPS et je n’y arrive pas immédiatement. Il me faut environ 2 minutes pour trouver la route. Ça part mal mais la bonne humeur est là Wink !

 Bon on arrive à s’y retrouver et la route est bonne. Nous discutons et les kilomètres passent. Nous ne roulons pas trop vite, juste de quoi récupérer pour Guy et pour moi de quoi tourner les jambes. A un moment nous sentons les goûtes et le ciel est réellement menaçant. Nous décidons de mettre le pied dedans. La vitesse passe au dessus des 30km/h malgré le vent de face. Nous essayons de relayer et ça passe pas trop mal pour deux personnes qui roulent pour la première fois ensemble. T’en pense quoi Guy ?

Le temps se calmant, la vitesse diminue et nous retrouvons un rythme de croisière avec quelques fois un sprint ou une accélération pour récupérer un cycliste devant nous. Nous nous amusons pas mal et nous ne sommes pas gêné par la circulation. Pendant le temps de repos nous discutons pas mal et notamment de notre épreuve commune : l’étape du tour, le 8 juillet 2012.

Au kilomètre 50 environ, nous nous trompons de route (et oui encore, vive le GPS), mais nous naviguons à l’azimut pour retrouver notre route. Il nous reste environ 10km avant le retour aux voitures  et le temps menace. Une petite prière pour que la pluie attende notre retour…

Aux alentours du kilomètre 52, il y a une pente que nous avions pris dans l’autre sens qui vaut le détour. Je crois que Guy et moi battons notre vitesse maximale de l’année. Mon compteur indique 67,7km de vitesse maximale. C’est cool à cette période de l’année, vivement l’été avec des pentes un peu plus longues et fortes…

Finalement nous arrivons aux voitures à 11h44. “Just in time” comme on peut dire.

Une bien belle sortie sans circulation avec un peu de dénivelé. Montée, descente, montée, descente,… cela fait pas mal à la fin de la sortie. Je découvre une région qui possède quelques atouts pour les sorties vélos. Dommage que cela soit aussi loin de chez moi , car les routes sont pas mal et surtout beaucoup moins de circulation que dans la vallée de Chevreuse. Il faut vraiment que je trouve des endroits de ce type dans la vallée de Chevreuse. Fuir les grandes routes ça va pas être facile…

Ce fut réellement une belle partie de manivelles avec un cycliste passionné, humain et droit. J’ai vraiment aimé cette sortie à quand la prochaine Guy (malheureusement, avec mon planning de pseudo ministre ce sera certainement le 8 juillet) ?

Merci Guy.

Le circuit sur Garmin Connect :  http://connect.garmin.com/activity/170623047

Le circuit sur Strava : http://app.strava.com/activities/7171969

En chiffres

  • Distance : 64.1
  • Temps : 2h42
  • Cadence moyenne de pédalage : 67tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 129tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 137bpm (74.86% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 177bpm (96.72% de ma FC max)
  • Dénivelé : 651m

La photo à la fin de la sortie

 

Le parcours

6 réflexions sur « Rencontre d’un twittcyclos : en vrai »

  1. Salut Laurent,

    Une bonne sortie tout ça et surtout une vrai connaissance !! Le monde virtuel c’est sympa mais ça fait pas tout ! J’aurais bien aimé prendre part à votre sortie mais bon, ça fait un peu loin pour moi quand même !! D’ailleurs ça me fait penser ce qui aurait été sympa ça aurait été de s’organiser un week end en montagne pour faire un peu de dénivelé et apprendre à se connaitre ! Dommage c’est un peu tard, encore que …

      1. Le lieu de notre rencontre restera dans nos mémoire pendant un certain temps (en tout cas pour moi). Je n’aurai pas beaucoup l’occasion de réaliser ça alors je compte en profiter Wink

    1. Salut Nicolas,
      Oui le virtuel a ses limites et le réel prend largement le dessus.
      Quand il y en a pour 2, il y en a pour 3 (même quand c’est dur Wink ).
      S’organiser un weekend, pourquoi pas mais il faudra pense aux familles et là ça se complique un peu mais ce n’est pas impossible.
      Pour la montagne c’est en effet un peu tard et surtout pour moi avant le 8 juillet c’est trop court…
      Comme le dit Guy : “J-75″…
      Bonne soirée

  2. Bonsoir,
    Merci pour ce bel article.
    Tu as réussi à me faire prendre du plaisir malgré ma fatigue due à la course de la veille.
    Comme à chaque fois, les cyclistes doivent un peu se surpasser, rouler face au vent à prés de 33: ca fait mal aux jambes n’est ce pas ?
    Et cette longue côte au début, je l’ai monté au mental , puis les jambes sont revenues.
    Et tu as régulièrement expliqué ta vie de cycliste avec toutes les difficultés pour allier famille et entrainement.
    Simple tu es , j’ai beaucoup aimé cette sincérité.
    Merci: humain je le suis comme toi derrière toute cette magie d’internet et droit je l’espère.
    C’est sur à la rentrée on recommencera.
    Guy

    1. Bonsoir Guy,
      Je vois que le plaisir a été partagé et ça me fait plaisir.
      Ça va donner le 8 juillet. On va se dépasser, se motiver et réussir notre pari !
      Aucun doute sur le fait qu’on arrivera à La Toussuire après il y a le temps mais là n’est pas encore mon problème même si j’aurais aimé faire un truc…
      Dimanche c’était la rencontre de deux hommes qui partagent une même passion.
      Oui on remettra ça. A la rentrée ???
      Bonne soirée.

Laisser un commentaire