Sortie en arrière pays Grassois

Download PDF

Sortie du 17 février 2016Ce sont les vacances scolaires de février. Je suis descendu chez mes parents à côté de Grasse avec mes deux filles. Pendant ce temps là madame est restée à la maison et gagne laborieusement notre vie. Je profite d’être chez mes parents et que les filles soient gardées pour glisser une petite sortie.

Une petite sortie car il fait réellement froid et le ciel est menaçant. Je pars pour monter à plus de 1000m par deux fois. Comme d’habitude au départ de chez mes parents, ça commence fort avec la montée sur Cabris et Saint Vallier-de-Thiey.

Je pars trop couvert (comme à mon habitude) et je dois m’arrêter à Cabris pour ne pas trop suer et avoir froid par la suite. heureusement je suis prudent et j’ai mon sac à doc, je n’ai donc aucun problème pour quitter mon gilet.

La montée sur Saint-Vallier-de-Thier est une formalité d’autant plus qu’à cette époque je ne battrai par de record et je commence la montée sur le col du Ferrier. Peu de circulation c’est agréable et avec la pente je n’ai pas froid. J’ai même quitté mes gants. Deux ou trois épingles à cheveux avant l’arrivée en haut du col je m’aperçois que deux cyclistes essaient de me rattraper. C’est nette, ils me regardent assez souvent lorsque je passe au dessus d’eux. Je décide de quitter le mode contemplatif. Je mets une dent de plus et augmente la fréquence de pédalage ce qui a pour effet de me faire prendre 1km/h. Je me mets en tête qu’ils ne me rattraperont qu’après avoir passé le col (la fierté mal placée du cycliste Wink ).

Vers CaussolsJe passe donc le col avant eux et entame la descente sur Caussols. Je m’arrête à la bifurcation permettant de choisir la direction de Gréolière ou Caussols. je m’attends à voir passer les deux cyclistes mais rien. Je repars tranquillement vers Caussols. Je passe à travers une forêt de pins très belle. Un peu après je passe sur un plateau où il doit y avoir des troupeaux en été. Je n’aiMa tronche vers Caussols malheureusement pas pris de photo à cet endroit (peut-être inconsciemment pour y retourner cet été ?).

Finalement ça remonte un peu et je débouche sur le col de l’Êcre. Je ne sais pas si je suis déjà passé ici mais c’est très beau.

DCIM100GOPRO
DCIM100GOPRO

je pense qu’on doit pouvoir voir la mer lorsque le temps est dégagé. Là j’ai une mer de nuages…

Je m’équipe de ma veste Gore Tex pour la descente et mets mes gants. Sur la photo ci-contre on voit qu’il ne fait pas très beau mais après environ 1 à 2 kilomètres de descente, le grésil vient me fouetter la face. Je mets mon cache cou jusqu’au nez et je suis bien protégé. Au fur et à mesure de la descente le grésil se transforme en pluie. Pas cool !

Il fait froid et je vais être trempé…

Ce qui devait arriver arriva, lorsque j’arrive à Grasse, je suis trempé, j’ai froid et il me reste encore quelques kilomètres. Je sers les dents, espère ne pas prendre trop froid et je roule pour me sécher (la pluie a arrêté de tomber) mais aussi me réchauffer. Comme à mon habitude je me perds dans Grasse mais j’arrive à trouver la montée sur Cabris. Je suis content que ça monte car ça réchauffe. La descente sur Le Tignet est une formalité et en plus j’ai un peu séché donc que du bonheur.

J’arrive en un peu moins de 3 heures d’efforts pour une sortie de 62km et surtout 1670m de dénivelé positif. Ça monte dans la région et j’aime ça !

2 réflexions sur « Sortie en arrière pays Grassois »

  1. bravo pour cette sortie. C’est vrai que ça surprend quand on se remet à faire de la vraie bosse.
    Ca y est, je suis installé à Toulouse et demain je devrais faire ma première sortie avec mon pote de Blagnac

    1. Bonsoir JP.
      Pas de surprise pour les bosses mais surtout par la météo. Je m’étais équipé pour du froid et j’ai eu de l’humidité.
      J’ai eu froid mais en descendant ça s’est réchauffé donc une sortie plutôt cool avec de la bonne bosse et des paysages magnifiques.
      Il y avait encore un petit peu de neige sur le bord de la route en haut.
      Les Alpes maritimes c’est pas si sec et chaud que ça en hiver Wink
      J’espère que tu vas t’éclater sur Toulouse. Tu pourras essayer de rentrer en contact avec Guillaume (matosvelo) qui est dans la région. Peut-être pourrez-vous rouler ensemble ?
      Bon weekend.

Laisser un commentaire