SuperSix, impressions

Download PDF

Ce samedi, j’ai effectué la première sortie avec ma nouvelle monture. J’avais bien roulé 45km le weekend dernier, mais là j’ai dit une sortie. Juste 83km, mais pour une première c’est pas mal. Faut dompter la bête et se faire à cette nouvelle rigidité, nervosité,…

Si je devais qualifier cette nouvelle monture en un mot : changement !

Bon, aucun rapport avec ce qui se passe dans notre beau pays en ce moment car là c’est vraiment un changement. Que dis-je une révolution !

Tout est PLUS ! Plus rigide, plus nerveux, plus adapté à ma morphologie, plus impardonnable à la baisse de régime,…

La première chose qui me frappe, c’est cette impression de vitesse lorsque je pédale sur le plat. Le vélo roule tout seul et restitue bien mieux la force que je mets sur les pédales. Ça m’impressionne réellement. En côte c’est pareil ou presque !

Presque, pourquoi ? Et bien c’est simple, tout se passe super bien tant qu’il y a de la puissance dans les jambes. Ça monte, ça roule très très bien. Par contre dès qu’il y a un petit coup de moins bien, alors ça devient plus difficile et la vitesse s’en ressent ! Est-ce différent au niveau de la vitesse ou simplement au niveau des sensations ?

Cette impression de facilité, de rendu de l’effort fourni est tellement grisante que le moindre coup de moins bien, et donc la baisse de vitesse associée, est tellement franche, flagrante, qu’on peut se poser la question. Je n’ai pas réponse à ce sujet. Comment effectuer le test ??

Qu’on se sente moins bien sur le vélo, pas certain mais bon on peut l’admettre. Mais est-ce qu’on se serait senti mieux sur un autre vélo ? Je pense que c’est surtout une différence de ressenti et que de toute manière le chrono lui annonce le verdict quoiqu’il arrive !

En descente, le vélo ne bouge pas à plus de 50km/h. Les trajectoires sont nettes et sans flottement. Je suis même passé au même endroit qu’il y a deux semaines et là où j’ai failli passé dans le fossé il y a deux semaines, je suis passé comme une fleur (OK je dois admettre aussi que maintenant je connais la route alors qu’il y a deux semaine je découvrais Wink ).

Monter avec le Cannondale SuperSix EVO est un plaisir. OK j’aime monter depuis que je fais du vélo, mais là c’est réellement du plaisir. Il répond bien mieux que le GIANT SCR2. Je pense aussi que la différence de génération de vélo est en cause. Les fibres de carbone se sont améliorées, la géométrie du cadre est plus adaptée à ma morphologie, les composants du vélo sont d’une autre gamme,… Plein de raisons qui font que la comparaison est impossible. La seule chose que je peux dire, c’est qu’après cette sortie, je ne regrette pas d’avoir investi !

J’ai encore un mois et demi avant d’aller me frotter à mon défi. Juste le temps de roder un peu toutes les pièces du vélo, de roder le cycliste et peaufiner les réglages afin que la mécanique et le bonhomme soient prêts le jour J. Pas d’objectif de temps, pas de prétentions de classement, uniquement une belle mécanique pour un beau défi dans un magnifique cadre. J’y pense souvent et j’essaie de m’y préparer du mieux possible…

En chiffres

  • Distance : 83km
  • Durée : 3h03
  • Cadence moyenne de pédalage : 74tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 121tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 146bpm (77.25% de ma FCmax)
  • Fréquence cardiaque maximale : 182bpm (96.3% de ma FCmax)
  • Dénivelé : 758m

Les cartes



Laisser un commentaire