Archives par mot-clé : mécanique

Il est question de mécanique dans l’article

Fréquence de remplacement de la chaîne et de la cassette

Download PDF

chaine-velo2Lorsque je discute mécanique, une question revient souvent : quand dois-je changer ma chaîne de vélo ?

La réponse n’est pas simple mais mes lectures et mon expérience semblent converger vers une règle.

Avant tout il faut préciser que la durée de vie des pièces d’usure sur le vélo dépendent énormément de leur qualité et j’ai pu noter que les pièces d’entrée de gamme ont généralement une durée de vie inférieur à celles de moyenne de gamme. Pas la peine de chasser sur les terres du haut de gamme sauf si vous voulez vous faire plaisir ou que vous chassiez les grammes car la durée de vie des pièces n’est pas supérieure. La qualité du haut de gamme se cache ailleurs…

Le choix judicieux (selon moi) : le moyenne gamme !

Concernant la chaîne, ma première recommandation est d’utiliser un testeur de longueur de chaîne. Il en existe plusieurs modèles mais le testeur VAR ci-dessous me rend le service attendu depuis pas mal de temps maintenant.

Testeur de chaîne VAR
Testeur de chaîne VAR

 

Lorsque le testeur me dit de changer alors je change…

J’ai pu observer un allongement de quasiment un demi-maillon :

Les deux chaînes sont alignées
Les deux chaînes sont alignées
On voit le décalage d'un demi-maillon
On voit le décalage d’un demi-maillon

Mes lectures et mon expérience m’amènent à avoir une idée de la distance qu’une chaîne peut supporter. En moyenne je change de chaîne tous les 3000km. Cela peut être un peu plus ou un peu moins en fonction de la pratique (montagne, plat,…) et de l’attention portée à l’entretien. Le juge de paix est le testeur présenté ci-dessus !

En ce qui concerne la cassette, elle a une durée de vie d’à peu près deux chaînes. Je reviendrai avec des photos de cassette usée et de cassette neuve dans un prochain article.

Si vous avez d’autres conseils n’hésitez pas à partager votre expérience ici même…

Remplacement d’un boîtier PF30

Download PDF

Cannondale Supersix EVOCela fait quelques saisons que je roule sur mon Cannondale Supersix EVO et je n’ai toujours pas changé mon boîtier de pédalier. Comme ce n’est pas tous les jours qu’on change de boîtier de pédalier, je me fais un petit plaisir et prends pas mal de photos. Par contre c’est la première fois que je fais la manip donc un peu d’indulgence si je déroge aux règles ou à l’état de l’art Wink

Pour faire ce genre d’intervention sur mon vélo, j’ai donc acheté au fur et à mesure les outils nécessaires car l’opération nécessite des outils très particuliers.

Retrait du pédalier

Mon vélo est équipé d’un groupe SRAM Red 10 vitesses. OK il y a mieux mais c’est du matériel de qualité. J’ai déjà réalisé un article concernant le démontage du pédalier. Je vous conseille de vous y référer si vous ne savez pas le faire. Quoi qu’il arrive je vous conseille de bien étudier et suivre les recommandations de SRAM.

Retrait du boîtier de pédalier

Dans un premier temps, il faut bien enlever toute trace de graisse, lubrifiant,… Pour cela il faut utiliser du pétrole dés-aromatisé et un chiffon propre.

Ensuite, il faut retirer le boîtier de pédalier PF30 à l’aide d’un outil adéquat. Pour ce faire j’ai trouvé deux outils différents.

  • Park Tool BBT30
  • Outil pour boîtier de pédalier BB30 UNIOR
Le retrait en photos
Retrait du boitier PF30
Retrait du boîtier PF30
Retrait du boitier PF30
Retrait du boîtier PF30
Partie droite du boitier PF30 retirée
Partie droite du boîtier PF30 retirée

On peut voir ici qu’une partie de la cage du boîtier PF30 est restée à l’intérieur de la cage. Seul le roulement est arraché. J’ai ressorti la cage en plastique après avoir retiré la partie gauche du boîtier. Peut-être faut-il commencer par la partie gauche ?

J’ai aussi utilisé une pince plate pour retirer le boîtier car je n’aime pas taper pour rien. J’ai simplement tiré dans l’axe sur la partie du boîtier qui sortait. C’est simple même s’il faut faire attention d’être bien dans l’axe.

Boitier PF30 complètement retiré
boîtier PF30 complètement retiré

Le Park Tool BBT30 est très simple d’utilisation mais j’y trouve un petit inconvénient. Il nécessite l’utilisation d’un marteau pour chasser le boîtier de pédalier et je trouve cela assez “brutal” pour le cadre carbone.

L’outil UNIOR me semble moins traumatique pour un cadre carbone. L’inconvénient c’est l’appui de l’outil sur les bords de la cage dans laquelle le boîtier de pédalier vient se loger.

Je tiens à dire ici que j’ai utilisé les deux outils pour les opérations de démontage et que ça c’est bien passé.

Mise en place du nouveau boîtier de pédalier

Positionnement du nouveau boîtier

Comme pour le retrait du pédalier, vous pouvez consulter le même article.

Positionnement du nouveau boitier et de l'outil
Positionnement du nouveau boîtier et de l’outil
Insertion du boitier PF30
Insertion du boîtier PF30

En serrant les ailettes, les deux parties du boîtier de pédalier PF30 s’insèrent correctement dans la cage du cadre.

Le boitier inséré
Le boiter inséré
Le boitier PF30 inséré
Le boiter PF30 inséré

Ensuite il ne reste plus qu’à insérer le pédalier comme expliqué dans l’article suivant.

Conclusion

Cet article est le résultat de multiples recherches sur internet et des contacts sur les forums.

Le montage a été validé l’après-midi même et je n’avais plus aucun craquement ou bruit parasite comme avec mon ancien boîtier.

Si vous avez des remarques ou des corrections à apporter, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Détails sur les plateaux

Download PDF

sram_powerglideSi comme moi vous êtes adeptes de la “mécanique cycliste”, alors vous êtes très certainement confronté au réglage de vos dérailleurs.

Avec le temps j’ai pu régler correctement mes dérailleurs pour obtenir un changement de vitesses en souplesse et rapide. Toutefois, je viens de découvrir un petit truc qui améliore encore la fluidité du passage des vitesses au niveau des plateaux.

Sur mes plateaux (SRAM), j’ai un repère qui indique le placement du plateau sur le pédalier.

Sur le petit plateau de 34 dents, le repère est la petite flèche (entourée sur l’image ci-dessous). Elle doit se trouver sous la manivelle du pédalier située coté plateaux.

Plateau SRAM 34 dents

Sur le grand plateau, il y a la patte anti-déraillement (entourée sur la photo ci-dessous) qui permet de placer correctement le plateau lorsqu’elle est placée sous la manivelle coté pédalier. Celle-ci permet aussi d’éviter que la chaîne ne passe entre le plateau et la manivelle en cas de déraillement.

Plateau SRAM Red 50 dents

Ces repères assurent un placement parfait des plateaux l’un par rapport à l’autre, ce qui permet une plus grande fluidité du changement de plateau (pas d’à-coups ).

Cet article précise donc deux articles précédents qui montraient comment démonter votre pédalier (article 1, article 2).

Test du pied Tacx spider team T3350

Download PDF

copy-tacx3350-10.pngCela faisait un moment que je regardais sur internet l’offre de pieds d’atelier sans jamais oser investir.

Et bien, ça y est, j’ai investi. Je me suis offert un pied d’atelier. L’offre est large et trouver LE pied d’atelier ce n’est pas facile !

L’impression de départ

Pour ma part j’ai opté pour le pied d’atelier TACX Spider team T3350. Il s’agit d’un pied d’atelier pliable en aluminium. L’ensemble des éléments mobiles est en matière plastique. Le colis reçu n’est pas trop volumineux mais la voiture a été nécessaire pour le ramener à la maison (impossible de le ramener en vélo). Lorsqu’on ouvre le paquet, on trouve quatre pièces à assembler :

  • le pied,
  • le bras support,
  • la petite tablette,
  • les embouts pour les fixations du vélo au niveau de la fourche ou des bases, la manette de fixation du bras support, une clé allen, les serrages rapides.

Le prix moyen se situe entre 130 et 160 euros.

Le montage

Sortir les différents éléments du carton est un véritable jeu d’enfant. Il est aussi très facile de monter le bras support sur le pied. La fixation de la manette de serrage est aussi très simple. Attention de bien tourner le bras support de manière le bloquer grâce au petit ergot qui vient se mettre au niveau de la jonction pied/bras support (au niveau de la partie bleu sur la photo de dessous).

copy-tacx3350-7.png

On peut aussi voir la poignée de serrage permettant de régler l’inclinaison du bras et la tablette permettant de poser des outils ou des matériaux mais attention au poids car elle me semble légère mais bien utile.

Une fois monté le pied ressemble à ça

copy-tacx3350-3.png

copy-tacx3350-10.png

La stabilité

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, le pied d’atelier repose sur un trépied de très bonne facture. Chaque pied se termine par une pièce assez large procurant un très bon maintien au sol

copy-tacx3350-16.png

La jonction entre le trépied et l’axe vertical du pied me semble robuste et il ne faut absolument pas oublier de serrer le trépied une fois la position choisie.

copy-tacx3350-17.png

Le bras support

La section du tube est assez conséquente et les “attaches” en plastique sont de très bonne qualité. Le tout procure une bonne rigidité au montage. Sur la photo ci-dessous, on trouve dans l’ordre :

  • le support de boîtier de pédalier,
  • l’axe de fixation en cas d’accroche par l’axe des roues arrières du vélo,
  • l’axe de fixation en cas d’accroche par la fourche du vélo

copy-tacx3350-9.png

L’utilisation

J’ai mis à rude épreuve le pied pour ma première utilisation. J’avais des trucs à régler sur mon VTT (utilisé pour mes aller-retour au boulot).

copy-tacx3350-13.png

La bête pèse plus de 15kg monté comme ça et le pied ne bouge pas. Juste un léger balancement (moins de 1cm) quand je tourne le pédalier pour régler les vitesses arrières ou lorsque je le lave. Je suis assez surpris de la stabilité et le VTT est immédiatement à la bonne hauteur pour accéder simplement à l’ensemble des commandes, réglages,… (je mesure 1.78m).

copy-tacx3350-11.png

Le vélo est très bien maintenu sur le pied d’atelier et malgré le poids, l’ensemble est très stable. A aucun moment je n’ai eu l’impression que l’ensemble pied/vélo aurait pu tomber.

Impression après la première utilisation

Après cette première utilisation, je suis réellement content de mon investissement. Le TACX 3350 est un pied aluminium très léger, très stable qui me permettra de régler mes vélos sans me casser le dos, sans avoir peur que le vélo ne tombe,… Maintenant je n’aurai aucune excuse si un de mes vélo est déréglé (à si : “j’étais au boulot et je n’ai pas eu le temps  Wink ! ). En gros, après cette première utilisation, je suis content de mon achat et je conseille ce pied pour vos réparations.

Dernières notes suite à des questions

  • Rayon du pied : 60 cm (cela fait une envergure d’un peu plus de 1.20m)
  • Hauteur du pied : 1.20m

Si quelqu’un a besoin d’une autre information, contactez-moi via le formulaire de contact sur le blog ou laissez moi un commentaire.