Test de la lampe SIGMA KARMA EVO PRO

Download PDF

Lampe SIGMA KARMA EVO

Ça y est, j’ai investi dans une lampe qui semble t’il est considérée comme le top de ce qui se fait actuellement : la lampe SIGMA KARMA EVO PRO.

Découverte

Le packaging (la boite et le conditionnement) est réellement soigné (comme d’habitude avec SIGMA). J’ai quelques difficultés pour ouvrir la boite sans l’abîmer mais bon c’est peut-être moi qui ait des problèmes avec mes mains  Razz

Les divers éléments constituants l’ensemble acheté y sont bien protégés et ne risquent pas de bouger. Dès l’ouverture je suis un peu surpris. En découvrant la lampe, je la trouve toute petite. Le poids de la lampe est de 58g (photo à l’appui).

La lampe est livrée avec un support à fixer sur le cintre, un support avec scratch pour la batterie et la batterie. Quelques fournitures accompagnent le ‘set’. Un élastique, deux rislans noir et la documentation.

Au premier regard, le système d’accroche de la lampe me paraît fragile. Il faudra que je fasse attention. Je m’attendais à quelque chose de plus robuste étant donné le prix de la bête !

Pour mettre en place cette lampe sur votre destrier il vous faudra un peu de place. Déjà sur le cintre pour mettre en place le support. Pour ma part je vais garder mon autre lampe (pour le moment) et j’ai aussi mon compteur GPS GARMIN Edge 800. Bref, ça se bouscule un peu sur le cintre mais ça passe… C’est là que j’apprécie la taille de la lampe SIGMA KARMA EVO.

Les modes de fonctionnement

La lampe possède 4 modes de fonctionnement :

  • faible puissance (économie d’énergie),
  • moyenne puissance,
  • forte puissance,
  • clignotante

Tous ces modes de fonctionnement sont accessibles via un bouton unique. Chaque appui sur ce bouton permet de changer de mode de fonctionnement.

Avant utilisation, je me pose la question de savoir comment un conducteur peut réagir si on l’éblouit et surtout comment moi je réagirai à un appel de phare. En effet, il va falloir s’habituer à changer rapidement de mode de fonctionnement au cas où la situation arrive. Je me pose aussi la question concernant l’utilisation avec le support casque. Le bouton d’allumage étant situé derrière la lampe, il se situera obligatoirement derrière la tête ce qui à mon avis n’est pas très pratique pour la maniabilité et la vitesse de réaction.

Premier test

Le premier test grandeur nature a été réalisé sur un trajet de vélotaf. J’ai été étonné de voir la différence entre mon ancienne lampe et la SIGMA KARMA EVO. Dès que je suis entré sur la piste cyclable passant dans la forêt j’ai été bluffé. Aucune lumière sur environ 800m et j’avais presque l’impression de voir le bout. Le panneau au loin réfléchissait la lumière même avec le mode économie. Je n’ai même pas besoin de passer dans les autres modes. C’est réellement cool !

Je dois aussi ajouter que ce premier test a été effectué sous une petite pluie bien comme il faut (vous savez celle qui mouille bien et qui s’insinue partout, même là où vous ne voulez pas Wink ). Bref des conditions un peu difficiles pour faire du vélo. Chapeau bas la lampe.

Mode d’emploi

L’emploi de la lampe est simple. Un appui long sur l’interrupteur et la lampe est allumée. Ensuite chaque appui fait passer dans un autre mode (économie, moyen, puissant, clignotant). Deux appuis répétés et la lampe s’éteint. C’est simple, rapide et intuitif.

L’étanchéité

Lors de mon premier test j’ai eu largement l’occasion de tester l’étanchéité. De ce côté aucun problème. J’avais un peu peur pour le connecteur avec la batterie mais là aussi tout est bien étudié et aucun problème de connexion,…

Bref, vous n’allez pas prendre un coup de jus lorsqu’il pleut !

A la longue

Cela fait maintenant une semaine que je roule tous les jours avec la lampe SIGMA KARMA EVO. Rien à dire, ça change mes trajets. Au travers de la forêt que je traverse, je n’ai pas encore ressenti le besoin de mettre une autre mode que le « mode économie d’énergie » et j’y vois bien. Bon, OK pas comme en plein jour mais pour de la piste cyclable c’est idéal. Pas besoin de beaucoup plus ou alors c’est qu’elle est en mauvais état et que vous devez être très vigilant.

Concernant la fixation au cintre. La lampe tient bon sur le cintre malgré les trous, bosses, trottoirs,… Donc de ce côté, je ne pense pas avoir les problèmes rencontrés avec d’autres lampes (prier pour que les voitures qui passent à côté de moi ne roulent pas sur la lampe tombée au sol après être passé dans un trou…).

Concernant l’impression de fragilité évoquée. Je suis un peu rassuré mais je me pose pas mal de questions concernant son vieillissement. Pour le moment ça tient très bien et le plastique qui semblait fragile au départ est de bonne qualité ce qui compense sa taille et sa conception (que je qualifierais de « classique »).

En conclusion

Je ne regrette pas mon achat. J’espère que les accessoires qui accompagnent cette lampe aujourd’hui seront encore disponibles dans deux ou trois. En effet, je n’aimerais pas à avoir à racheter une autre lampe simplement parce que je n’ai plus de moyen pour la fixer à mon vélo.

Un accessoire que je ne possède pas (pas dans le pack), c’est la fixation au casque. Je vais regarder son prix et peut-être investir mais c’est loin d’être certain.

Je suis désolé de ne pas pouvoir présenter de photos de ce que ça donne dans le noir. en effet je n’est pas la technicité en photographie pour effectuer des clichés qui rendent quelque chose en pleine nuit. Si vous avez des techniques à me conseiller j’effectuerai des tests et présenterai les clichés dans un prochain article.

Laisser un commentaire