Test des gants hiver G.04 waterproof

Download PDF

20140105_163746Au commencement de l’hiver, j’ai investi dans une paire de gants hiver. Mon choix s’est porté sur les gants hiver G.04 waterproof de la société Ekoi.

Cela fait maintenant 2 mois que je les teste. Je suis passé quasiment par tous les temps. Humide, froid, de jour, de nuit,… Bref, je crois que je les ai mis au supplice pendant environ 2 mois. Mes trajets de vélotaf, mes entraînements individuels, mes entraînements club,…

Les sensations de préemption

J’ai pu tester ces gants avec mon vélo de route mais aussi mon VTT. Cela me donne un éventail d’utilisations demandant aux gants des qualités diverses pour ne pas entraver les sensations aussi bien avec un guidon VTT qu’un cintre course.

Lors du passage des vitesses, pas de problème que ce soit pour le VTT ou pour le vélo de route. Les gants n’entravent pas la précision des diverses commandes et c’est presque comme en été. Il faut toutefois porter un légère attention à l’épaisseur du gant (même si elle n’est pas si épaisse que ça comparé à d’autres gants) mais rien de bien méchant.

Du côté rendu des sensations, je dois avouer que j’ai été très très étonné et surtout satisfait. Ce sont des gants dans lesquels je me sens bien et où la précision des commandes ou du pilotage n’est en aucune façon gênée.

La chaleur

Tous les matins, j’enfourche mon vélo. Autant vous dire qu’il y a eu de la diversité au niveau de la météo. Lorsque les températures passent dans le négatif, les 5 premières minutes, une sensation de froid au niveau des mains est présente mais alors après, ça chauffe vite. Je pense que c’est juste le temps que la chaleur corporelle réchauffe les gants. J’ai eu ce genre de sensation alors que je faisais du ski il y a quelques temps. Le tissu utilisé pour ces gants permet de garder une température constante en emprisonnant  la chaleur et laissant passer l’humidité (la sueur quoi Wink).

L’étanchéité

Par temps humide, pas de sensation de froid. Par contre les gants s’alourdissent un peu (sans doute lié au fait qu’ils prennent un peu l’eau) mais la sensation de chaleur est présente sans avoir de sensation d’humidité au niveau des mains ou des doigts.

Je ne qualifierais pas ces gants “d’étanches” mais je dirais qu’ils résistent bien à l’eau. Je ne les conseille pas sous la pluie (à moins que la pluie ne se transforme en glace en touchant le sol si vous voyez ce que je veux dire, même si à ce moment là j’évite de prendre mon vélo Wink). Pour rouler sous la pluie en période hivernale, je préfère utiliser des gants en néoprène mais là c’est un choix personnel.

La robustesse

Les gants tels qu’ils sont sur les photos ci-dessous ont subis une chute (tout comme moi). Même pas abîmes !

Le tissus a tenu le coup ainsi que les inserts réfléchissants. Ce test non désiré (je veux bien tester des trucs mais de là aller exprès me ramasser sur le goudron froid, il y a des limites Wink) permet de démontrer une certaine robustesse de ces gants.

En conclusion

Encore une fois, j’ai investi dans du matériel Ekoi et je ne suis pas déçu. J’ai chaud aux mains même dans des conditions difficiles. Je dois avouer que les températures de test ne sont la descendues en dessous de -7°C (température la plus froide rencontrée pour mon vélotaf) mais avec les conditions hivernales de Gironde (frais et humide), j’ai pu les éprouver et j’en suis très content. Je recommande !

Quelques photos

Gants hivers G.04 waterproof Ekoi
Gants hivers G.04 waterproof Ekoi
Gants hivers G.04 waterproof Ekoi
Gants hivers G.04 waterproof Ekoi

Laisser un commentaire