Test des pneus Schwalbe DURANO DD

Download PDF

copy-DSC_0007Lorsque j’ai changé de roues pour des Makadamm Fusion 38, j’ai aussi investi dans une paire de pneus route. Je souhaitais tester d’autres pneus que mes traditionnel Continental GP4000S. J’ai donc opté pour des Schwalbe DURANO DD en 700*25.

Sur le papier il s’agit de pneus avec une importante résistance à la crevaison et une grande longévité. Ce sont ces qualités que je recherche dans mes pneus plus que le poids ou la couleur,…

Le montage

Au déballage des pneus, j’ai la même impression que lorsque je déballe des pneus CONTINENTAL 4 saisons (pneus que j’utilise en hiver). La finition est excellente et une dureté de gomme qui me semble plus tendre que celle des pneus CONTINENTAL.

L’ajustement à la jante est parfait. J’ai même du mal à finir d’installer le pneu (difficile de mettre le pneu dans le creux de la jante). Rien d’insurmontable mais pas simple quand même…

Le confort

Les avis que j’ai pu voir sur internet me laissaient penser que ces pneus étaient raides. Le montage semblait le confirmer.

Une fois sur le vélo, je suis surpris pas le confort. Les roues sur lesquelles les pneus sont montés n’y sont certainement pas étrangères mais de bonnes roues sur un pneu en béton, ça ne rend rien !

Je pense donc que ces pneus sont raides/durs mais absorbent bien les chocs de la route en rendent un confort plus que correct. L’expérience me prouve que ces pneus permettent d’avaler les kilomètres sans accentuer la fatigue liée à la qualité parfois défaillante de la route.

L’accroche

J’ai pu tester les pneus sur divers types de goudron et j’ai ressenti une très très bonne sensation d’accroche sur toutes les surfaces.

Route humide ou sèche, chaussée granuleuse ou lisse, l’accroche est bonne et les trajectoires peuvent être facilement tenues.

Jusqu’ici je n’ai eu cette accroche qu’avec les pneus CONTINENTAL 4 saisons.

La résistance

Lors de ma première sortie, j’ai pris une épine de ronce qui traînait sur la piste cyclable. J’ai immédiatement entendu le « tac tac » sur le goudron, me suis arrêté et enlevé l’épine du pneu arrière. Une belle entaille mais pas de crevaison. Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à rouler avec l’épine dans le pneu mais je pense que si j’avais continué, j’en aurait été bon pour changer de chambre à air Wink.

Sinon, après environ 2 mois (350km), les pneus n’ont pas bougé même s’il faut l’avouer, je n’ai pas roulé dans des conditions trop défavorables comme on peut trouver en hiver (en même temps je n’utiliserai pas les roues Makadamm Fusion 38 en hiver, faut pas exagérer !).

Conclusion

Pour le moment je n’ai pas de retour sur la longévité de ce pneu. Ils n’ont que quelques centaines de kilomètres. La fin de vie des pneus ne manquera pas de déclencher la rédaction d’un article sur le blog (c’est promis Wink ).

Concernant les autres points demandés à un pneu, je suis assez content. Si la longévité se montre à la hauteur, je les placerai dans la même catégorie que les CONTINENTAL GP4000 ou 4 saisons. Après le choix sera plus dicté sur la disponibilité dans la taille souhaitée et le prix qui fluctue pas mal d’un magasin ou d’un site à l’autre.

A l’instant où j’écris ces lignes, je pense que l’atout principal de ces pneus est la gomme plus tendre que mes autres pneus qui amortit les petits chocs de la route et la résistance aux crevaisons.

Je ne vois pas encore de point négatif si ce n’est son prix mais tous les pneus de cette gamme valent à peu près la même chose (une entente des marques pourrait-elle être soupçonnée ?).

Une réflexion au sujet de « Test des pneus Schwalbe DURANO DD »

  1. bonjour, j’ai les mêmes pneus en 28mm. Je passe partout avec, en particulier sur les morceaux de verre des pistes cyclables. Je les gonfle à 7,5b pour limiter la résistance au roulement, car j’ai du mal à suivre les gars du club avec ! C’est le seul point négatif avec le montage galère.

Laisser un commentaire