Test FC max

Download PDF

Olivier me faisait remarquer que j’ai dépassé la fréquence cardiaque maximale enregistrée dans mon compteur et qu’il faudrait que je procède au réglage de mon compteur. Pour cela il fallait que je trouve des tests à réaliser sur le terrain. Il est vrai que je n’ai pas fait ce type de test depuis un certain temps, alors j’ai cherché sur le net.

C’est chose faite et j’ai trouvé un article paru sur le site cyclosport.

Déroulement des tests :

 »   test 1 : après un échauffement de 20-30 minutes, parcourir une route plate ou en léger faux-plat se terminant par une côte. Maintenir pendant au moins 5 minutes une intensité très forte avec une fréquence de pédalage élevée (supérieure à 90 tours par minute) et finir à vitesse maximale (sans fléchir) dans la portion montante.
   Test 2 : toujours après échauffement de 20-30’, répéter des efforts maximaux de 5’ en côte (6-7%). La fréquence de pédalage est de minimum 70 tours par minutes. Il ne faut pas « buter » dans un trop grand braquet.
   Test 3 : sur un vélodrome (vent faible), après échauffement de 10-15’, augmenter la vitesse de 2 km/h toutes les 2 minutes jusqu’à épuisement. La vitesse du premier palier doit être judicieusement choisie pour que le test ne dure pas plus de 16 minutes. Quelqu’un qui pense pouvoir monter jusqu’à 46 km/h doit débuter le test à 30 km/h minimum. Chez certains sujets (les plus performants), dans les derniers paliers la FC reste constante malgré l’augmentation de la vitesse. Ce test permet également de déterminer la vitesse maximale aérobie (la VMA ; elle équivaut à la PMA). Il s’agit de la vitesse associée à la FC max, donc à la VO2max. C’est la vitesse atteinte au premier palier ayant sollicité la FC max. Ce test est particulièrement intéressant chez ceux pouvant réaliser des séances de VMA (PMA) sur vélodrome. Ils pourront calibrer la vitesse d’effort en fonction de la VMA obtenue.

NB : le test 3, à intensité croissante peut également être réalisé sur home-trainer (bien que sur home-trainer on remarque très souvent que les pulsation ont beaucoup plus de mal à monter). Dans ce cas, il faudra veiller à toujours conserver la même résistance d’un entraînement à un autre, et, d’un test à un autre. »

Références de l’article : http://www.cyclosport.com/article.php3?id_article=943

Je ne sais pas quand je vais effectuer ce test car il faut être en pleine forme pour ne pas fausser les choses. C’est impossible à planifier et je ferai certainement cela un mercredi soir ou un weekend du mois d’août du moins j’espère Wink

Laisser un commentaire