Tout le monde parle dopage alors…

Download PDF

tdf… je ne vous parlerai pas dopage !

Hier et aujourd’hui j’ai dû affronter les commentaires, remarques et prise en renseignement de mes collègues. Je dirais presque que c’est la même chose chaque année.

OK les vidéos montrant un rythme cardiaque qui ne bouge pas alors que la cadence de pédalage avoisine les 115tpm et la puissance développée les 700W ne sont pas pour arranger les choses.

Quand je regarde ces vidéos je ne peux m’empêcher de penser à deux choses :

  • que puis-je tiré de ces vidéos qui soit irréfutable ?
  • j’aimerais bien pouvoir développer la moitié la puissance développée Wink

Mais en réalité je pense toujours aux pauvres cyclistes qui comme moi essaient de pratiquer leur sport de manière propre et honnête. Je pense à tous ces cyclistes qui essaient de monter le mont Ventoux et qui une fois en haut sont heureux comme des gosses. Je pense à toutes ces forces qui sont laissées sur le bas côté des routes. Je pense à tous ces mécanos qui règlent les vélos pour qu’ils offrent le meilleur de leurs capacités aux cyclistes. Je pense à… tous ce que nous vivons tous !

Le cyclisme, c’est nous et pas ce cirque qu’est le tour de France. Ce n’est qu’un spectacle qui utilise le cyclisme comme thème principal et qui exploite des hommes pour faire de gros bénéfices.

N’allez pas dire que je n’aime pas le tour de France. Non, j’aime cette épreuve pour ce qu’elle représente. Pour moi, ces cyclistes sont un exemple de volonté, l’abnégation, de travail,… Par contre, l’utilisation qui en est faite, la mécanique, l’exploitation faite par ASO me semble bien limite.

En gros, j’aime le vélo pour toutes les valeurs qu’il véhicule et toutes les émotions qu’il peut procurer et ça, aucune société/organisation ne pourra me l’enlever. Pour moi il s’agit d’un autre monde auquel je suis complètement étranger même si le niveau de performance me fait rêver. Mais je vois un col qui me sépare de ce monde : le col santé !

Jamais je ne mettrai en danger ma santé pour une quelconque performance. Alors roulez propre, roulez pour le plaisir et roulez à votre niveau. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas progresser !

Bonne route à tous les cyclistes propres !

Une réflexion sur « Tout le monde parle dopage alors… »

  1. c’est très exact ce que tu dis Laurent et je partage ton opinion sur nos performances et le plaisir qu’on y trouve. C’est pour cela qu’à 67ans, je roule encore et j’emmène dans mon sillage des jeunes qui pourraient être mes enfants.
    Alors on ne va pas penser dopage mais plaisir de découvrir de beaux paysages en vélo/
    Au fait je t’ai indiqué une source sur FB et tu l’as aussi sur mon blog

Laisser un commentaire