Travail de force

Download PDF

Avec la sortie club de ce weekend, j’ai pu confirmer que je manquais de puissance. Les faux-plats montant avec le vent de face m’ont été fatal à plusieurs reprises.

Lorsque je suis assez frais je peux taper dans mes réserves toutes neuves d’énergie, pas trop de problèmes, j’arrive à suivre le groupe. Par contre en fin de sortie, lorsque les réserves sont épuisées, là j’ai réellement du mal à développer de la puissance. D’après mes lectures, c’est la puissance maximale qui me fait défaut (il semble que le rapport puissance/poids ne soit réellement significatif qu’en montagne). La conclusion est simple : il faut que je puisse développer plus de puissance !

C’est simple, la puissance c’est l’association de la capacité à tourner les jambes et de la force qu’on est capable d’appliquer sur les pédales.

Depuis mes débuts dans le cyclisme, je passe mes difficultés grâce à la vélocité (capacité à tourner les jambes). Avec cette capacité je passe partout mais quand on ajoute un chrono ou un groupe à suivre, la vélocité ne suffit pas.

Dans le côtes, pas trop de problème car je ne pèse pas trop lourd et j’ai un rapport puissance/poids qui tourne à mon avantage et la vélocité suffit !

Il me reste un élément de l’équation à améliorer : la force !

Pour ce faire, tous les exercices parlent de monter des côtes sur un gros développement. Il faut donc trouver des côtes de 2km et monter sur de gros développements sans faire monter le cœur…

Des côtes comme ça, je n’en connais pas beaucoup dans la région et encore moins des côtes que je peux monter tous les deux jours (comme préconisé)…

C’est donc avec beaucoup d’envie et d’abnégation que je fais mon vélotaf et surtout que depuis le début de la semaine, je passe au moins 15 à 20 minutes sur de gros développements le matin et le soir. Pas de côte, c’est pas bien grave, je roule avec ce que j’ai et on verra bien !

Pour le moment, au bout de 2 jours, je sens que les cuisses travaillent. Je ne sais pas trop dire si cela portera ses fruits ou donnera les résultats escomptés mais bon je travaille du spécifique pour améliorer les capacités physiques de base nécessaires à la pratique du cyclisme.

A côté de ça je fais des exercices de préparation physique générale avec pas mal de gainage, abdominaux,…

J’espère simplement que ce travail de fond, de base me permettra de m’améliorer et gagner un peu en efficacité et donc me fera gagner du temps dans les cyclo ou me permettra d’allonger mes parcours sans être complètement éteint après.

2 réflexions au sujet de « Travail de force »

  1. Salut Laurent,

    Tu as raison pour gagner en puissance, il faut travailler 2 choses : La vélocité et la force et l’avantage c’est que l’on peut progresser dans les disciplines. Par contre vu la période de l’année, il vaut mieux travailler actuellement la vélocité ! Prends toi pas trop la tête en ce moment avec des exercices, essaie de bien tourner les jambes sur le petit plateau ! A partir de mi – décembre / fin décembre, il te sera temps de bosser la force !

    Si tu arrives à tourner les jambes en moyenne à 90 tours et qu’en plus tu as de la force, tu vas devenir mon idole !! ROTFL

Laisser un commentaire