Un coup de chaud

Download PDF

Ce lundi de pentecôte, je rentre du Beaujolais avec ma famille. Nous partons le matin à 9h00 et nous arrivons vers 13h00 à Puteaux. La route s’est bien passé malgré un circulation qui s’est chargé peu à peu en arrivant en région parisienne. Ma femme et moi avons partagé la route. Malgré cela le rythme du weekend pèse et je sens que je suis pas mal fatigué.

Je pars tout de même rouler car j’en ai besoin après les excès qui ont accompagnés mon weekend.

Le soleil donne plein pot et une chaleur lourde envahit chaque endroit dans les appartements. En partant rouler, je sens le bitume qui me renvoie la chaleur. Là, je me dis qu’il va falloir rouler vite pour ne pas avoir chaud Wink .

Je décide de réaliser l’entraînement en mode foncier car avec la fatigue, l’alcool, la route,… je ne suis pas prêt pour une séance d’intensité !

J’ai réellement l’impression d’être scotché à la route, de ne pas avancer. En plus, j’ai l’impression que j’ai des vapeurs de punch qui sortent de ma peau même si cela fait maintenant plus de 24h que je n’ai pas bu d’alcool…

C’est une bonne manière de récupérer et éliminer toutes ces mauvaises substances de mon corps. En plus avec la chaleur, le bois pas mal et je passe presque un bidon de 80cl en une heure…

Je fais un arrêt technique au niveau de la fontaine dans le virage nord ouest de l’hippodrome afin de remplir mon bidon d’eau fraîche puis je repars. Deux tours après je m’asperge la tête d’eau. J’ai des gouttes plein les lunettes et cela me rappelle il y a peu où il pleuvait… Le temps change vite.

Finalement je décide de rentrer à la maison. Il fait réellement trop chaud pour une première sous un tel soleil. Je passe toutefois par le mont Valérien pour faire un peu de dénivelé et profiter de la descente pour apporter un peu de fraîcheur  ROTFL .

Finalement je rentre à la cool avec quelques kilomètres bien agréables dans les jambes.

Après analyse des données enregistrées par mon Garmin, je suis assez étonné par ce que je vois. La moyenne est bonne et en plus j’ai fais mon deuxième et troisième temps dans la montée sur le mont Valérien. J’en reviens pas car j’avais réellement l’impression d’être scotché dans le bitume… Comme quoi des fois les impressions ne sont pas toujours bonnes !

La sortie sur Garmin Connect : http://connect.garmin.com/activity/182996413

La sortie sur Strava : http://app.strava.com/activities/9542361

En chiffres

  • Distance : 50km
  • Durée : 1h42
  • Cadence moyenne de pédalage : 79tpm
  • Cadence maximale de pédalage : 121tpm
  • Fréquence cardiaque moyenne : 148bpm (80,47% de ma FC max)
  • Fréquence cardiaque maximale : 181bpm (98.91% de ma FC max)
  • Dénivelé : 212m

Laisser un commentaire