Un weekend au soleil

Download PDF

Le weekend dernier a été beaucoup ensoleillé que celui-ci. J’en ai profité pour glisser une petite sortie pour me remettre d’une semaine de sinusite qui m’a bien fatigué.

Je ne savais pas trop quel parcours faire pour ne pas me fatiguer plus que je ne l’étais tout “en remettant la machine en route”. Je suis donc parti au hasard des routes et je me suis retrouvé en direction de la mer. Il faut dire que sur la côté bleue, les routes sont belles mais il y a peu de petite routes. On passe donc assez souvent sur le même parcours…

Je passe donc devant le port de Martigues puis bifurque en direction de la Couronne. Je monte au train sans piocher dans la réserve cardiaque. J’essaie de ne pas faire trop monter le cœur en régime de manière à travailler en foncier.

J’arrive au rond-point de la Couronne. Là je décide d’aller voir le phare à la pointe mais je me plante de route. au lieu de prendre à gauche, je pars sur la droite. Je ne sais pas trop où je vais atterrir mais quand on descend dans ce sens là on n’arrive pas bien loin de la mer. Et bien, j’ai trouvé ce que je cherchais. La mer avec une plage de sable.

La Couronne

Je décide alors de la poser pied à terre et d’aller prendre un photo de l’endroit. C’est pas mal même à cette époque !

La CouronneEn plus il n’y a pas trop de touristes. La circulation est assez fluide même si un touriste demandant son chemin cause déjà un bouchon d’une vingtaine de véhicules. A ce moment j’imagine la tête de la route en plein été lorsque Parisien, Bordelais, Lyonnais, Toulousains, Marseillais et d’autres se croisent sur ces petites routes… Ça doit être un beau chantier !

Une fois la pose syndicale photo effectuée, je repars dans le sensLa Couronne opposé d’où je suis arrivé. En repensant à la descente je me dis que ça va pas être simple surtout avec mon état de forme. Et bien erreur, la montée se passe super bien, à mon rythme et j’ai même deux cyclistes qui prennent ma roue et ne veulent pas prendre de relais. Malgré ma fin de sinusite, je roule aussi vite qu’eux et ça me parait bizarre…

Après quelques échanges, il s’avère que nous prenons la même route. Je leur propose de collaborer contre le vent. Il tiennent ma roue pendant le début de la monté et au fur et à mesure je n’entends plus de bruit derrière moi. Je n’ai pourtant pas accélérer mais eux devaient avoir plus de kilomètres que moi dans les jambes et la côte leur est difficile. Je continue donc ma route contre le vent sans eux. Je n’aurai pas d’aide ce n’est pas grave, j’ai l’habitude de rouler seul.

Je repasse le col de la Gatasse puis reviens sur Martigues. Le soleil brille toujours et le vent forcit un peu. Sur la fin du parcours je passe au Paty (à sortie de Martigues et j’ai pas dit “pastis” !) et sous les arbres, avec le vent il fait frais. Je n’arriverai pas à me réchauffer avant d’arriver au chaud à la maison.

Ce fût une belle sortie avec du dénivelé mais aussi un grand soleil bien agréable. Ce n’est pas avec un tel climat que je vais m’endurcir mais je pense que je suis dans une région où il est possible de rouler assez souvent dans de très bonnes conditions météo. le seul bémol, le vent avec lequel il faut composer assez souvent. Soleil ou vent il faut choisir Wink !

Le parcours

Une réflexion sur « Un weekend au soleil »

  1. Parfois les reprises sont difficiles mais avec la volonté on y arrive et on est content de soi. C’est ce que tu as dû ressentir. Bravo pour cette sortie.
    Moi aussi après plus d’un mois d’arrêt, j’ai poursuivi ma reprise et aussi le dénivelé est beaucoup plus présent. Et en plus le soleil est là. Quel bonheur.

Laisser un commentaire