Un weekend de vélo

Download PDF

Carte1Ce weekend de pâques a été ensoleillé et m’a permis de « rattraper’ un peu mon retard kilométrique pour mon entraînement.

J’ai tout d’abord fait un aller-retour jusqu’au garage où j’ai fat réviser la voiture. Rien de bien folichon mais ce sont des kilomètres qui permettent de garder une activité physique pendant les périodes où on n’a moins de temps à consacrer à l’entraînement.

Samedi, j’ai réalisé un entraînement sur hometrainer ce qui m’a permis de garder ma fille à la maison. J’en ai profité pour faire un exercice de vélocité : 3 bloc de 10min sur un développement facile à emmener à une cadence supérieure à 100tpm avec 3 minutes de récupération entre chaque bloc.

Dimanche une grosse sortie en solo réalisée en fartlek. Quand je pouvais appuyer, je le faisais et quand ça n’allait pas, je ralentissais un peu. Le but de la sortie était de faire des bornes sans se prendre la tête tout en regardant le paysage.

J’en ai profité pour tester mes nouvelles roues. Je réserve mes commentaires au sujet de ces roues pour un autre article.

Ce dimanche je pars donc un peu avant 8h00 en direction de l’est où je vais rejoindre des lieux bien plus vallonnés qu’autour de la maison. J’en ai pour environ 1h00 avant d’arriver là où ça monte et descend. J’en profite pour bien me chauffer.

En passant par le pied du château, ça commence bien. Une belle petite côte et c’est parti pour un petit tour de montagnes russes à la sauce cycliste. Un peu après je suis « perdu » car je n’ai encore jamais emprunté seul ces routes (à part quelques morceaux par ci ou par là). Je me repose totalement sur mon parcours enregistré mais j’apprécie quand même le paysage. Lorsqu’il y a des panneaux de direction j’arrive à me situer grâce aux noms des villes aux alentours mais pas très précisément.

A mon habitude, j’essaie d’en garder un peu sous la pédale afin de ne pas être surpris en cas d’imprévu. Au bout de 70km, j’ai un coup de moins bien et la sortie devient difficile. Cela commence à aller mieux vers la fin (aux alentours des 90km). J’ai souvent ce passage à vide et j’ai réellement du mal à faire en sorte qu’il ait le moins d’effet possible. Pour arriver à ça il va falloir que j’augment un peu la durée de mes sorties en gardant l’intensité actuelle qui me semble déjà bien assez pour mon niveau de forme actuel.

Sur le chemin du retour j’aperçois un cycliste sur le trottoir accroupi sur sa roue. Je m’arrête pour lui demander si ça va et s’il a besoin d ‘aide. Nous arrivons finalement à faire fonctionner son dispositif de gonflage à base de cartouche d’air comprimé. Je le quitte en lui souhaitant un bon weekend de pâques et lui me remercie de m’être arrêté.

Finalement j’arrive à la maison après un peu plus de 4h15 de route et 111km avec un vent bien souvent de côté ou de 3/4 face. Une sortie difficile qui m’a fait passer l’après-midi sur le canapé pour récupérer.

Je vais observer la manière dont je récupère mais il va falloir que j’arrive à répéter ce genre de sortie tout les weekend du mois d’avril afin d’engendrer une grosse charge de travail et j’espère ainsi accroître mon endurance. Au fur et à mesure il va falloir que j’accroisse mon temps de selle et apparemment la météo semble enfin y mettre un peu du sien pour me faciliter l’entraînement Smile.

4 réflexions au sujet de « Un weekend de vélo »

  1. Et bien voilà, tu es reparti du bon pied, ou plutôt de la bonne roue. Ne te formalise pas trop, bien sûr que la résistance est le fait de la répétition de ce genre de sortie. Pour voir ton circuit, ce serait bien que tu l’établisses sur Strava pour t’en donner quelques idées de travail. Moi c’est ce que je fais et ça me réussit. Bonne route et t’inquiète le mois de juin n’est pas encore là.

    1. Est-ce que tu établis un programme de travail pour la séance en fonction du profil de ta sortie ?
      C’est comme ça que tu fais ?
      Pourquoi pas, c’est à essayer mais j’ai du mal à faire une grosses sortie avec un travail spécifique car lorsque je fais du spécifique, je sors généralement complètement cramé et j’ai peur de ne pas finir le parcours. Il va falloir que j’étudie attentivement la question afin de me laisser assez de jus pour rentrer à la maison et pouvoir prendre la bière en arrivant Wink

  2. je ne fais pas un travail spécifique mais j’essaye de garder une moyenne mais Strava me permet de me donner la distance à parcourir. mais là j’essaye de faire le plus de bosses possibles. J’alterne. mais j’ai l’avantage d’être retraité, tu le sais.

    1. On fait quasiment la même chose en fait. Grace à ta remarque je pense que je vais passer un peu plus de temps à préparer mes sorties d’entraînement afin de pouvoir y glisser quelques passages où je pourrai travailler en vélocité, en force,… (spécifique) en ne travaillant qu’une seule qualité par sortie. Cela me permettra d’avoir de la distance et de la qualité.
      Merci Wink

Laisser un commentaire