Une première au Tignet

Download PDF

DCIM100GOPROJe suis chez mes parents dans les alpes-maritimes (Le Tignet). Hier, le voyage a été long et surtout toute la nuit. J’ai récupéré et la pluie annoncée aujourd’hui n’est pas là le matin lorsque je me réveille. Je décide d’aller rouler un petit peu. Oh une sortie pas très longue mais avec un peu de dénivelé. Je dispose d’un créneau de 2 heures, donc il ne faut pas présumer de mes forces.

Lorsque je quitte la maison, je fais environ 100m de plat et après ça grimpe immédiatement. Pas échauffé, c’est pas très facile mais je ne force pas trop afin de ne pas me griller les jambes immédiatement. Ce n’est que la première côte de la matinée et surtout le dernier plat (ou presque puisque je reviendrai de l’autre côté).

La montée sur Cabris, est belle et bien pentue. C’est cool, il ne fait pas trop chaud et le paysage est beau. La circulation est respectueuse du cycliste que je suis sur cette partie du parcours.

Heureusement que j’ai le GPS. Jamais je n’aurais pu prendre cette route sans lui et même avec une carte topo cela aurait été difficile…

Vers Saint Vallier-de-Thiey, je suis tombé sur l’arrivée d’une course. Ouf, je peux prendre le parcours prévu sinon j’aurais été en sens inverse et l’organisation m’aurait empêché de passer. Ça fait aussi plaisir de voir que je suis dans le coin des cyclistes locaux. Je ne me suis pas trop trompé sur le choix des routes.

Un peu après Saint Vallier-de-Thiey j’ai frais aux cuisses, je remonte la fermeture éclair de ma veste sans manches ainsi que les manchettes.

Les routes que j’emprunte sont tellement petites que j’espère ne pas avoir de problème et devoir faire appel à la famille sinon ils ne pourront jamais me trouver. Ouf ça passe !

Arrivé vers Montauroux je sais qu’il ne me reste plus beaucoup de côtes. J’en profite pour travailler la puissance. Je mets un peu gros pour la pente et j’essaie de garder la fréquence de pédalage (je dis bien j’essaie car c’est pas facile).

Je pense que cette sortie en montagne est un très très bon complément de préparation pour la ronde castraise et plus tard l’Ariégeoise.

Ça m’a fait un bon bol d’air et surtout j’ai roulé ailleurs qu’en Gironde avec un peu plus de dénivelé. Ça fait du bien et ça lave la tête !

Lors de cette sortie, j’ai aussi montré les couleurs du Vélo Club Canéjan en dehors de la Gironde. Je l’avais promis à Bruno (notre président) lors de mon adhésion il y a déjà deux ans. Et bien c’est encore chose faite et ça va continuer lors de ces vacances. C’est pas pour faire la pub, mais le Vélo Club Canéjan est un super club avec une ambiance très cool où tous les cyclistes sont solidaires !

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Laisser un commentaire