Vélo à l’instar de la musique ?

Download PDF

Levé de soleil sur l'étang de BerreCeux qui me connaissent bien savent que je ne suis pas de ceux qui aime faire comme tout le monde ou suivre comme un robot. J’aime, que dis-je j’adore, faire autrement. Cela s’applique bien entendu à mes activités favorites.

En musique, j’ai des goûts assez « extrêmes » qui sortent des sentiers battus. Le hardstyle est un style musical que j’adore et qui ne s’entend pas partout.

Ce son si particulier qui peut paraître un peu bourrin mais qui au final ne fait que dire tout haut ce que bien des gens pensent tout bas. Ce style musical aborde beaucoup de thèmes relatifs à notre société, la vie, la mort ou bien encore les femmes battues et j’en passe. Bref, la vie !

Lorsque je mixe les deux, ça donne un truc comme ça :

Comme en musique je me demande comment ne pas faire comme tout le monde dans ma pratique du vélo.

OK je suis dans un club, je fais des sorties club, je m’entraîne comme tous les cyclistes. Alors allez-vous me dire, qu’est-ce qui sort de la norme ?

Depuis mes débuts en vélo je cherche autre chose. La nature, les valeurs, l’effort, la performance physique et mentale,…

Nous sommes beaucoup dans ce cas !

Alors, j’ai décidé de profiter de mon changement de région mais aussi de mon changement de rythme professionnel pour m’adapter et peut-être enfin trouver une forme de pratique du vélo qui m’est encore inconnue.

Les fondamentaux de l’entraînement ne peuvent être changés mais il est possible de les adapter, les tordre un peu pour rentrer non seulement dans le planning d’un homme qui cumule travail, famille et vie sociale. J’ai donc décidé de passer une bonne partie de mon entraînement sur hometrainer et de faire des sorties de plus en plus longues lorsque mon planning le permet.

Vous allez me dire que c’est « faire comme tout le monde » en ce moment : de l’ultra !

Je suis en partie d’accord avec vous mais à ce moment je fais du vélo comme tout le monde Wink et pourtant les cyclistes faisant une majorité de sorties entre 100 et 200km, je n’en connais pas beaucoup…

Pour moi, le hometrainer me permettra de progresser dans les différents domaines indispensables à la pratique du cyclisme (vélocité, force, PMA, seuils…) et j’aurai un terrain idéal pour concrétiser tout ce travail lors de longues sorties bien souvent vallonnées. Il devrait y avoir quelques cyclosportives (et oui il faut bien se jauger sur des parcours) au programme de l’année 2016 mais je compte m’orienter un peu plus vers des parcours montés de toute pièce d’environ 100 à 200km assez régulièrement pour aller visiter la région.

Je serai donc loin de l’ultra et à la frontière haute des cyclosportives. Mon but ne sera pas d’affoler le chrono mais plutôt de promener le vélo à la manière d’un sportif Wink

Bref, un beau programme avec un changement de pratique ou plutôt de manière de pratiquer le vélo.

3 réflexions au sujet de « Vélo à l’instar de la musique ? »

  1. je te souhaite de réaliser ce projet sportif et comme tu es jeune, ça devrait le faire! Tu seras prêt pour l’ariégeoise 2016 XXL!
    J’espère que ton installation se réalise dans de bonnes conditions.
    Tout le bonheur est pour toi.
    Bon courage pour tout

    1. Merci JP,
      Pour l’Ariégeoise, je vais voir. Je pense faire ce que je voulais depuis pas mal de temps (un parcours de l’Ardéchoise) mais rien n’est encore décidé. Il est encore tôt pour bloquer les choses…
      Je te souhaite aussi de réussir tes projets Wink
      Bon weekend ensoleillé.

  2. Salut Laurent
    Je comprends que tu veuilles faire l’ardéchoise mais tu devrais faire celle en plusieurs jours. Ca te permet de découvrir un département qui est top.
    Je viens d’avoir un acheteur potentiel pour ma maison et je devrais signer le compromis de vente la semaine prochaine. Toulouse est donc bien à l’horizon.
    Bon WK et à bientôt
    JP

Laisser un commentaire