Vite à vélo

Download PDF

fatigueA peine arrivé dans le Vaucluse, je mange et saute sur le vélo. Je n’ai pas eu le courage (je sais c’est pas bien, j’ai honte) de faire le trajet en vélo depuis la maison. J’ai eu peur de la visibilité avec les jours qui sont si courts en ce moment… Cela ne sert à rien de prendre des risques alors que dans quelques semaines/mois les jours auront rallongés et le trajet sera largement praticable Smile sans autre risque que celui de la route et des imbéciles.

Le problème c’est que je n’avais pas prévu le scénario et qu’il me faut improviser un parcours. Dans cette région, tout est possible question parcours vélo. Plat, montées légères, pentes fortes courtes, pentes fortes et longues,…

Je décide d’accumuler un peu de dénivelé et en fonction de la forme du moment, je verrai s’il est possible d’appuyer un peu pour faire monter le cœur…

Dès le départ j’ai des sensations bizarres. je mets environ 30km pour trouver un rythme qui me convienne. Je suis perturbé car aujourd’hui j’ai du mal à faire tourner les jambes à 90tpm sur le plat mais la vitesse me semble correcte donc je continue comme ça mais je me mets dans un coin de la tête de faire attention à mes sensations au niveau des jambes. Il n’est pas question de rester sur le bas côté de la route et téléphoner à ma femme pour un effort mal géré.

Je passe assez facilement le col de debat pour plonger sur Cairanne, rejoindre Rasteau, Roaix puis Buisson. Sur la route, il me semble que ce parcours présente les caractéristiques que je cherche, donc pas d’hésitation. La première montée sur Rasteau passe bien alors que la deuxième est plus difficile avec l’apparition de douleurs dans les quadriceps. Tiens tiens, une fréquence de pédalage pas assez élevée ?

La première montée de Buisson passe super bien. Par contre je prends une super coup de pompe en bas juste avant mon deuxième passage. J’ai une sensation de fatigue intense et une sensation de faiblesse extrême. Je passe la difficulté en gérant comme je peux. En passant en haut de la côte de Buisson pour la deuxième fois je m’aperçois que la température descend vite et que j’ai frais. Il faut que je me protège tant bien que mal du vent relatif généré par la vitesse et espère me réchauffer dans la montée qui suit.

Je gère aussi la remontée sur Visan (mon point de départ) comme je peux pour arriver bien entamé. Après, la douche, un goûté et surtout la chaleur de la maison. C’est cool !

Au final, je reviens avec 61km et 822m de dénivelé pour 2h32 de route sur un parcours casse-pattes. J’améliore quelques segments Strava (principalement sur le plat) mais je ne pense pas avoir progressé (au moins je n’ai pas régressé Wink ). Je ne suis pas mécontent de cette sortie qui je l’espère me fera progresser si je ne tombe pas malade.

Le parcours

2 réflexions sur « Vite à vélo »

  1. Ce serait dommage que tu tombes malade en cette période de fin d’année! Mais ne doit-on pas en cette période, faire tourner les jambes simples pour ne pas se griller trop tôt. Je vois que tu es toujours à la recherche de performance. Tu verras qu’avec l’âge, tu changeras d’avis! Lol! Moi, j’essaye de tourner un peu mais j’avoue que j’ai hâte maintenant d’être dans le sud pour voir d’autres paysages et me changer l’esprit.
    Bonne fin d’année Laurent à toi et toute ta petite famille avec le champagne qui coulera à flot je suppose. Pour les souhaits on verra plus tard!

    1. Merci JP.
      Je ne cherche pas la performance mais juste l’amélioration, la progression. C’est mon état d’esprit et je pense le garder assez longtemps Wink
      Encore un peu de patience pour rejoindre la région où tu t’épanouiras. Ça va arriver vite.
      Je te souhaite aussi de passer une bonne fin d’année 2015.
      En ce qui me concerne je n’abuserai pas du champagne mais je dois avouer que c’est une boisson de récupération qui me convient parfaitement Wink

Laisser un commentaire