VTT, un matériel plus robuste ?

Download PDF

L’année dernière j’ai fait l’acquisition d’un VTT pour faire mes trajets domicile-travail. En cette fin d’année je déménage pour la Gironde et la distance entre mon domicile et mon travail s’allonge, elle passe de 7km (aller-retour) à 26km.

Mon VTT est actuellement équipé d’un pédalier SHIMANO 3 plateaux, d’un dérailleur avant SHIMANO et d’un dérailleur arrière SHIMANO Tourney 7 vitesses.

La roue arrière est équipée d’une roue libre. J’ai déjà foiré un cadre certainement à cause d’une roue libre mal serrée ou qui a pris du jeu. Je n’ai pas envie de renouveler l’expérience d’autant plus que 3.5km à pieds ça passe (le retour après la casse) mais 13km c’est un peu plus long…

Ma pratique va évoluer. Plus de bornes, certainement quelques sorties plates dans les bois aux alentour de la maison (en promenade) et quelques sorties en famille…

Un beau programme en perspective, mais ce matériel va t’il tenir la route ?

Bref, il sera peut-être souhaitable d’investir dans du matériel un peu plus robuste et fiable. A première vue, j’aurais envie d’investir dans un groupe SHIMANO SLX 10 vitesses avec freins à disque. Le problème c’est qu’il va falloir aussi changer mes roues (freins à disque oblige).

Concernant les roues, je pensais à des MAVIC Crossride (entrée de gamme). Je m’aperçois toutefois qu’il y a des subtilités au niveau des tailles de je ne sais trop quel axe/trou… Il va falloir que je creuse la chose pour bien comprendre où je mets les pieds Wink

Les freins à disques ne sont pas obligatoires mais pourraient être utiles dans certaines occasions. Je prendrai certainement contact avec mon vélociste habituel (matériel vélo) pour qu’il me conseille et me fasse une offre commerciale qui puisse être intéressante.

Bref, je suis dans le brouillard concernant un éventuel choix de matériel. Pour le moment je continue avec le matériel actuel mais jusqu’à quand va t’il tenir (je croise les doigts) ???

2 réflexions au sujet de « VTT, un matériel plus robuste ? »

  1. Oui pour les freins à disque, mais hydraulique sinon ce n’est pas intéressant, les leviers se manipulent sans effort et la puissance est au rendez-vous. Attention a ce que le cadre soit bien adapté, mais j’imagine que c’est le cas.

    Pour les roues, je partirai plutôt sur un moyeu plus solide, mais c’est plus perso Smile
    Montage en pnuematiques typés route bien sûr avec une protection contre les crevaisons, type Schwalbe Marathon par exemple, ou Durano plus. Les axes de roue doivent en 9mm, comme sur le vélo de route. Tu peux également monter des roues de 700mm à pneu de route, mais pas de chemins après cela.

    Pour la transmission, le SLX est robuste, un 9 vitesses sera suffisant avec une cassette acier, avec un double plateaux, tu pourras peut-être trouver un XT pour le dérailleur arrière, toujours en 9v très durable également.

    Alex

  2. les SLX (en tout cas les récents) sont bien hydrauliques, simples et fiables. si tu n’as pas l’habitude, il vaut mieux passer par ton mécano pour les installer, car il est possible qu’il soit nécessaire de raccourcir les durites. sinon les points à vérifier, que le cadre et la fourche soient bien prévues pour le montage (il y a plusieurs standards). après, la question est de savoir si tu n’es pas content de tes freins actuels ? des freins v-brakes bien réglés semblent largement suffisants pour l’utilisation que tu décris.

    pareil pour la transmission, tant que les vitesses passent bien…

    par contre les roues tu peux ressentir une nette amélioration avec des meilleures roues. en bas de gamme elles seront de toutes façons assez lourdes, donc privilégie un modèle le plus rigide possible.

Laisser un commentaire